L'essaimage favorise la création d'entreprise

 
19/08/2010
l'essaimage
Qu'est-ce que l'essaimage ?
L'essaimage est un terme issu de l'apiculture. Dans la nature, des abeilles quittent la ruche pour fonder elles-mêmes de nouvelles colonies.
La démarche est la même dans le monde des entreprises. L'essaimage représente un soutien apporté par une société à l'un de ses employés quittant la structure et souhaitant créer ou reprendre une entreprise.
 
 
Pourquoi le chef d'entreprise soutient-il l'essaimage ?
Il n'est pas rare de voir un dirigeant encourager le départ de certains de ses salariés. Cette situation peut se produire lorsque la société veut :
  • Développer une nouvelle activité ou un nouveau projet.
  • Mettre en place une restructuration.
  • Dynamiser son secteur des ressources humaines (RH).
  • Constituer un réseau d'entreprises autour d'elle.
  • Faire évoluer la culture d'entreprise en favorisant l'esprit d'initiative.
  • Externaliser une partie de ses activités...
 
Quel est l'intérêt de l'essaimage pour l'employé ?
La création ou la reprise d'entreprise par un salarié peut représenter un grand saut vers l'inconnu. Le soutien d'un dirigeant expérimenté permet d'éviter les erreurs propres à un entrepreneur débutant. L'employé est ainsi accompagné dans son projet et quitte ainsi son employeur dans de bonnes conditions.
 
Comment le chef d'entreprise aide-t-il le salarié ?
Le soutien apporté par l'employeur consiste essentiellement en :
  • Un accompagnement méthodologique et technique.
  • Un soutien financier (prime à la création de projet).
  • Un appui logistique (fourniture de matériels par exemple).
  • Des formations.
  • Des informations.
  • Des accords commerciaux.
 
Quels salariés bénéficient de l'essaimage ?
Selon une enquête menée par l'Insee en 2002, 60 % des créateurs ou des repreneurs d'entreprise étaient des salariés ou d'anciens salariés.
 
Parmi eux, on peut distinguer :
  • 60% d'ouvriers ou employés.
  • 22% d'agents de maîtrise, de contremaîtres ou de professions intermédiaires.
  • 18% de cadres ou de professions intellectuelles supérieures.
 
Où ces nouveaux entrepreneurs peuvent-ils s'implanter ?
La technique de l'essaimage est soutenue par différents dispositifs :
  • Les incubateurs.
  • Les pépinières d'entreprises.
  • Les ateliers-relais pour les activités artisanales ou industrielles.
  • Les centres européens d'entreprise et d'innovation (CEEI).
 
L'essaimage : échec ou réussite ?
En général, les entreprises créées ou reprises dans le cadre de l'essaimage connaissent une réussite supérieure à la moyenne nationale sur cinq ans.
De plus, les entreprises essaimées emploient environ cinq salariés dans les trois années suivant leur création.
 
Pour en savoir plus

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.