Skip to main content
Expert-comptable : pourquoi et comment maîtriser ses données ?

Expert-comptable : pourquoi et comment maîtriser ses données ?

L’expert-comptable est le seul acteur économique à détenir autant de données statistiques et stratégiques sur les entreprises et leurs dirigeants. Mais que faire de cette masse de données ? En optimisant l’exploitation de ces informations, vous avez en effet l’opportunité de réorienter votre métier vers un suivi plus stratégique des affaires de votre client.

L’expert-comptable : un gestionnaire de flux de données ?

Le numérique a révolutionné la profession : de gestionnaire de papiers, vous êtes devenu un gestionnaire de flux de data de toutes sortes. En effet, vous engrangez des données :

  • patrimoniales : sur les actifs détenus par exemple ;
  • économiques : le chiffre d’affaires, les investissements, les embauches, les salaires, etc.
  • sociologiques : sur la situation personnelle du chef d’entreprise par exemple ;
  • comportementales : la durée d’utilisation d’un parc informatique ou d’un véhicule par exemple ;
  • financières : la solvabilité, les dettes, les placements ;
  • et bien sûr géographiques.

Vous seul êtes capable d’interpréter les données que vous générez. Mais les données nues ont peu de valeur. Il faut pouvoir les traiter, les recouper, les croiser, les analyser pour qu'elles deviennent pertinentes et créatrices de valeur ajoutée.

Nombre d’entreprises clientes

Comment exploiter ces données

C’est là tout l’enjeu : la maîtrise de ces données peut vous permettre d’aller plus loin dans les missions que vous proposez à vos clients. Pour bénéficier d’une expertise plus poussée en la matière, vous pouvez vous tourner vers un Data analyst, qui, en plus de ses compétences d’analyste, sera en charge d’administrer vos données. En les rendant plus accessibles aux autres membres du cabinet, vous favoriserez une culture de la donnée. Dotez-vous également des outils adéquats permettant de trier les données : vous pouvez par exemple comparer celles de vos clients à celles de leurs concurrents (benchmark), ou suivre l’évolution de leurs marchés. Vous pouvez également anticiper les courbes des cycles de ventes et de croissance en croisant les données sur plusieurs années. Vos conseils peuvent également porter sur leur stratégie d’achat ou d’investissement selon les meilleures pratiques de leur marché. Ce sera alors à vous de convaincre vos clients de l’intérêt de vous confier ces nouvelles missions. En proposant quelques chiffres pertinents lorsque vous appelez votre client pour faire le point, il y a fort à parier que la fois suivante, c’est lui qui vous demandera ces chiffres !

Les limites à ne pas dépasser

Ces nouveaux services sont commercialisables sous forme de conseils et deviennent ainsi d’importantes sources de valeur ajoutée pour le cabinet. Mais attention à ne pas dépasser certaines limites. La confidentialité est incontournable lorsque l’on traite des données aussi personnelles et stratégiques. Il est indispensable par exemple de les anonymiser. Il s’agit de données personnelles et vous devez à ce titre respecter le règlement Général sur la Protection des données. Vous devez tout mettre en œuvre pour garantir une utilisation respectueuse de ces données. Enfin, l’aspect éthique n’est pas à négliger non plus. Ce travail doit servir avant tout à aider vos clients !

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.