Skip to main content
Les PME françaises peinent à exporter

Les PME françaises peinent à exporter

Moteurs de l’économie dans l’Union européenne (UE), les PME constituent aussi l’essentiel du tissu d’entreprises en France (95,1 %). Pourtant, la participation des PME françaises aux exportations intra-européennes (21,4 %) reste très en deçà de la moyenne par pays au sein de l’UE (44,6 %)*. Revue...

En comparaison, les PME d’autres pays sont bien plus exportatrices dans l’UE, par exemple :


  • 88 % à Chypre,

  • 81% en Lettonie,

  • 70% en Belgique,

  • 68% en Estonie, 

  • ou 67% aux Pays-Bas.

Il y a donc peu de pays qui affichent cet indicateur autour des 30 % : la France, l’Allemagne (26 %), la Slovaquie (30 %) et l’Irlande (32 %).


De plus, le poids des PME dans les importations françaises est également faible : 31 %. Là encore, le chiffre est bas au regard de la part des importations des PME lettones (85 %), chypriotes (82 %), estoniennes (79 %), lituaniennes (78 %) ou maltaises (77 %).


Ces deux indicateurs illustrent bien la difficulté des petites entreprises françaises à peser dans le commerce intra-européen.


Une solution avancée serait d’encourager davantage les PME à grandir, pour accéder à un statut d’entreprise de taille intermédiaire (ETI), seuil à partir duquel l’activité internationale semble plus facilement se développer. À méditer…


* Selon des chiffres de la Commission européenne pour 2015.


Consulter les chiffres d’Eurostat


Partager