Le Fonds de garantie à l’initiative des femmes : un précieux coup de pouce

 
26/11/2015
Le Fonds de garantie à l’initiative des femmes

À quoi sert le Fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF) ?

Géré par France active, le FGIF a été créé pour permettre aux entrepreneures de financer plus facilement leurs projets. Il sécurise les banques et les établissements de crédit en apportant une garantie pouvant couvrir, dans la limite maximale de 45 000 €, jusqu’à 70 % d’un emprunt.

Si d’autres garanties sont mobilisées, le total (incluant le FGIF) ne pourra excéder 70 % de l’emprunt. Dans tous les cas, l’établissement prêteur conservera 30 % du risque.

Qui peut en bénéficier ?

Le FGIF s’adresse aux entreprises :

  • créées, reprises ou développées depuis moins de cinq ans ;
  • dont la responsabilité est assumée « en titre et en fait » par des femmes ;
  • quels que soient leur secteur d’activité et leur statut juridique.

Aucune condition n’est requise pour la porteuse de projet en terme d’âge, de ressources ou de situation sociale (salariée, inactive ou encore en recherche d’emploi).

Quels sont les projets éligibles ?

D’une durée comprise entre 2 et 7 ans, le prêt garanti doit servir à financer :

  • des besoins en fonds de roulement ;
  • des investissements (hors crédit-bail) inscrits dans le plan de financement ou de développement de l’entreprise.

Il ne peut être utilisé pour compenser des difficultés financières.

Il n’est pas nécessaire d’avoir obtenu un accord préalable de la part d’une banque pour solliciter le FGIF. Le prêt devant cependant être mis en place au plus tard six mois après l’obtention de la garantie, il est conseillé de mener parallèlement les deux démarches.

Quel coût ?

Les frais de gestion du FGIF s’élèvent à 2,5 % de la part garantie du prêt :

  • 1,5 % de la commission ;
  • 1 % de contribution au Fonds.

Ce coût est intégré à l’offre de prêt.

Comment monter son dossier ?

La porteuse de projet doit, en complément de sa demande de prêt bancaire, remplir un dossier comprenant :

  • deux fiches signalétiques (une pour l’entrepreneure, une pour le projet) ;
  • un dossier économique et financier incluant le plan de financement et les comptes de résultat prévisionnels du projet.

Ce dossier peut être obtenu auprès de France active, des réseaux associatifs de créateurs d’entreprise et des Missions départementales aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions