La blockchain : un terreau fertile pour les start-ups

04/09/2018
Dans son livre consacré à la blockchain1, Alex Tapscott estime que cette technologie sera aussi disruptive qu’Internet
l’a été avant elle. Après la révolution digitale, vivra-t-on une révolution blockchain ? Cela reste à voir,
même s’il est indéniable que la blockchain possède un immense potentiel. 
La blockchain, un terreau fertile pour les start-ups

La genèse de la blockchain   

La première blockchain a été décrite en 2008 par Satoshi Nakamoto, pseudonyme de l’énigmatique créateur du bitcoin,
la plus célèbre des cryptomonnaies. Afin que chacun puisse avoir confiance en cette monnaie, Nakamoto devait impérativement faire en sorte que les transactions en bitcoin soient à la fois sécurisées et transparentes. 
Pour y parvenir, il imagine un registre décentralisé – c’est-à-dire partagé en réseau sur de nombreux ordinateurs – qui garderait
la trace de toutes les transactions effectuées. Les transactions sont enregistrées dans ce registre sous forme de blocs et toutes reliées entre elles comme les maillons d’une chaîne...
La blockchain était née ! 

Les avantages de la blockchain 

Une blockchain est extrêmement sécurisée car les informations qu’elle contient ne peuvent être transformées.
Une fois inscrits dans le registre, les blocs ne peuvent être modifiés. Et si une information erronée est enregistrée dans une blockchain, ce n’est pas un problème. Puisque tout l’historique est auditable, on peut retracer l’origine de l’erreur
et ajouter une nouvelle information qui vient la corriger !
 
Par ailleurs, comme le registre est partagé à travers tout un réseau d’ordinateurs, chaque utilisateur en possédant
une copie identique vérifiable à tout moment, la blockchain est transparente. En utilisant une blockchain, plus besoin donc de se reposer sur un organe de contrôle potentiellement faillible tel qu’une banque ou un gouvernement.
Il n’y a plus d’intermédiaire, les transactions se font en direct. 

Une technologie de rupture

Très vite, de nombreux entrepreneurs ont compris que la technologie blockchain ouvrait un immense champ
des possibles, bien au-delà du seul domaine des cryptomonnaies. Ils ont réalisé que la blockchain pouvait faciliter
​les process existants et donc permettre de minimiser les erreurs, de gagner du temps, de réduire les coûts​ ​
de gestion... Mieux, ils ont vu dans cette technologie le potentiel de faire émerger de nouvelles idées commerciales.
 
Pour toutes ces raisons, la course à la blockchain est lancée et concerne tous les secteurs, de l’industrie
à la santé en passant par la banque et l’assurance, la musique ou le tourisme. Un sprint dans lequel les grandes entreprises et les start-ups sont au coude-à-coude, puisque tout ou presque est à inventer. Des centaines de projets
ont déjà vu le jour, basés sur des blockchains publiques (telles qu’Ethereum) ou privées
 
En France, l’écosystème des startups qui utilisent la blockchain compte de nombreux acteurs dont Ledger, spécialisée dans la sécurisation des cryptomonnaies via blockchain, Connecting Food, qui a développé une blockchain permettant au consommateur de s’assurer de la conformité des produits agroalimentaires, ou encore Rythm, qui cherche à améliorer le diagnostic des pathologies liées au sommeil grâce à la blockchain… De nouvelles applications
de la blockchain sont développées chaque jour. Et ce n’est que le début de l’aventure !

 

1Blockchain revolution : how the technology behing bitcoin is changing business, money and the world, paru chez Penguin Random House en 2016 

Informations non-contractuelles, données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d'un préjudice d'aucune nature lié aux informations fournies.