Le management de transition : une aide précieuse pour une période décisive

 
01/06/2015
Le management de transition
Qui sont les managers de transition ?

Ils sont cadres en ressources humaines, directeurs administratif et financier ou encore responsables informatiques. Ces décideurs, souvent en seconde partie de carrière, ont fait le choix de valoriser leur expérience sans pour autant souhaiter intégrer durablement une structure.

 

Pour une durée prédéterminée dépassant rarement neuf mois, ils rejoignent une entreprise en quête de talents, mais pas forcément dimensionnée pour embaucher en CDI. Ils peuvent intervenir à temps plein ou à temps partiel.
 
 

Quelles missions leur confier ?

Polyvalents et adaptables, les managers de transition sont aptes à :

  • diriger un service, une unité de production, voire une entreprise ;
  • piloter la mise en œuvre d’un nouveau système informatique ou mener une offensive commerciale à l’international ;
  • aider une jeune entreprise en plein essor à se structurer efficacement ;
  • gérer des situations de crise.

Ces renforts provisoires remplissent des objectifs précis, aux résultats rapidement appréhendables et se cantonnent à la mission qui leur est assignée.
 

 

Quel contrat leur proposer ?

Les managers de transition ne sont pas salariés. Leur prestation est facturée à l’entreprise bénéficiaire, soit par eux-mêmes, soit par l’intermédiaire d’une structure, par exemple de portage salarial.

Certains sont également affilés à des agences d’intérim. Leur tarif varie selon leur profil et leur expérience.

 

Comment le rédiger ?

Que vous interveniez ou non dans un domaine sensible, faites-vous aider d’un conseiller juridique pour rédiger le contrat d’intervention de votre futur manager et assurez-vous qu’y figureront les indispensables clauses de confidentialité et de non-concurrence. Décrivez le plus précisément possible la ou les missions que vous comptez lui confier et les résultats attendus.

 

Comment dénicher le candidat idéal ?

Sites dédiés à l’emploi des cadres, agences d’intérim ou encore cabinets spécialisés…

Vous trouverez le plus souvent votre perle rare sur Internet. Vous pouvez également charger un cabinet de recrutement d’opérer, pour votre compte, une première sélection. Mais attention, cette profession en vogue attire de nombreux candidats, et certains voient en elle une simple alternative au chômage.

Quel que soit votre besoin :

  • étudiez soigneusement chaque profil et orientez-vous vers un manager disposant d’une expertise avérée dans le domaine qui vous intéresse ;
  • choisissez de préférence un consultant rompu à ce type d’intervention ponctuelle, forcément plus adaptable et plus efficace qu’un cadre, même très expérimenté, n’ayant connu qu’une seule entreprise.

Et au moment d’arrêter votre choix, n’ayez qu’une idée en tête : vous vous apprêtez à confier une part non négligeable de l’avenir de votre entreprise à une tierce personne.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.