E-commerce : les TPE prêtes à se lancer ?

 
15/11/2010
e-commerce
Internet et TPE : état des lieux
Réalisé en juin 2010, le « Baromètre E-Commerce des Petites Entreprises PriceMinister/La Poste » est une étude conduite par OpinionWay auprès d'un échantillon de 500 entreprises de moins de 50 salariés dans les secteurs du « commerce » et de l'« industrie de biens de consommation ». Objectif : décrypter les pratiques, les freins et les motivations des petites entreprises traditionnelles de commerce en matière d'Internet.
 
Avec 25 millions de Français e-consommateurs selon la fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), Internet représente une réserve importante de croissance pour les 850 000 petites entreprises commerçantes. Pourtant, l'étude révèle que seul un tiers des commerçants a créé son site Internet.
 
De même, si le rythme de création s'est accéléré les trois dernières années (+ 13 % en 2008 et + 18 % en 2009), les détenteurs d'un site se limitent encore à une utilisation sommaire d'Internet et de ses techniques marketing et commerciales :
  • 51 % ont recours au référencement naturel
  • 43 % à l'optimisation de leurs pages produits
  • moins de 20 % au marketing direct (e-mailing, newsletter) ou au référencement payant, à l'affiliation ou à l'achat de bannières.
 
Quels sont les principaux freins?
Malgré le potentiel offert, l'enquête fait état de plusieurs freins à la mise en ligne d'un site de e-commerce. Ainsi, parmi les entreprises interrogées :
  • 72 % considèrent que le coût d'un tel projet constitue un obstacle majeur. Elles estiment à 2000 € HT la création d'un site Internet et à plus de 1800 € son fonctionnement annuel.
  • 58 % pointent également du doigt le besoin de compétences en interne (ou la nécessité de recruter et/ou de former), la complexité des solutions informatiques, de la gestion des clients et du SAV et, enfin, la difficulté d'être visible sur la toile.
 
Internet : quels bénéfices à attendre pour une TPE ?
Pour autant, les entreprises qui ont sauté le pas font part de réelles retombées. Ainsi, selon le baromètre, 60 % d'entre elles ont vu leur chiffre d'affaires augmenter et 40 % ont pu développer la vente de leurs produits ou services à l'étranger.
 
La mise en ligne d'un site marchant offre en effet un certain nombre d'avantages :
-   la possibilité de s'affranchir des frontières spatiales et temporelles ; la clientèle s'élargit voire s'internationalise et peut acheter 24/24h ;
-   une meilleure connaissance des clients et de leurs besoins grâce au suivi du comportement en ligne ;
-   la consolidation de la relation client grâce à l'utilisation d'e-mailing personnalisé ou de newsletters pour l'informer de promotions ou des nouveautés ;
-   la génération d'un nouveau trafic au sein du magasin ; les internautes peuvent découvrir la boutique en surfant sur le web et se rendre ensuite sur place.
 
Comment se lancer dans le e-commerce ?
L'association PRATIC (pôle de ressources et d'accompagnement aux technologies de l'information et de la communication), soutenue par les chambres de commerce et d'industrie de Clermont-Ferrand et de Riom, a créé un portail Internet de connaissances sur le e-commerce : http://www.tpe-ecommerce.fr/.
Au menu : des guides présentés sous forme de questions-réponses (« Comment définir les objectifs de mon site ? », « Comment faire pour être référencé ? », etc.), des conseils d'experts et des témoignages sous forme de vidéos . Une page contact permet également d'obtenir des informations complémentaires ou d'effectuer une recherche de prestataires.
 
Par ailleurs, plusieurs grands salons sont organisés chaque année.
 
En septembre dernier, les professionnels du secteur ont accueilli les entrepreneurs et commerçants intéressés par la vente à distance à l'occasion du Salon e-commerce à la porte de Versailles. Rendez-vous est déjà pris les 13, 14 et 15 septembre 2011.
 
Du 19 au 21 octobre prochain, le salon VAD e-commerce réunira également à Lille de nombreux prestataires et experts en plateformes e-commerce, paiements sécurisés, performance marketing, référencement, offre export, etc. Au programme : conférences, master class et ateliers.
 
 
En savoir plus

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.