Participer à un salon professionnel

 
03/03/2011
Participer à  un salon professionnel

La préparation du salon

En amont : communiquez sur votre participation.

Vous avez choisi de participer à un salon important dans votre secteur d'activité : faites-le savoir.

 

 

 

 

Avant le début de l'événement, vous pouvez envoyer à tous vos clients et prospects un communiqué pour :

  • Les informer de votre présence sur le salon
  • Les inviter à passer sur votre stand

Le choix de l'emplacement

Une grande partie du succès de votre participation au salon se joue grâce à votre emplacement. Plus vous réserverez tôt votre stand, plus vous aurez le choix dans les placements proposés. Mieux vaut privilégier les axes centraux systématiquement empruntés par les visiteurs.

Il est conseillé de contacter les organisateurs du salon suffisamment en avance pour connaître la date d'ouverture des réservations.

La mise en valeur de votre stand

Un stand se doit d'être vivant pour attirer les visiteurs. Il faut donc le mettre en valeur pour optimiser sa visibilité et son efficacité :

  • Proposer des animations et des démonstrations (relativement courtes pour être répétées plusieurs fois dans la journée)
  • Organiser un jeu-concours
  • Offrir des petits cadeaux aux visiteurs (crayons, stickers...)
  • Préparer vos documentations: brochures produits, dossier de presse...
  • Préparer le discours des commerciaux en l'adaptant au peu de temps qu'un visiteur passe sur le stand

Après le salon : 10 jours pour relancer

L'importance de la relance

Relancer les participants et les personnes rencontrées est indispensable pour optimiser vos retombées commerciales.

Vous devez relancer :

  • Les contacts directs: ce sont les personnes que vous avez rencontrées sur le salon, sur votre stand ou ailleurs lors de l'événement. Envoyez-leur un message pour les remercier de leur venue.
  • Les invités absents: si certains contacts que vous avez invités n'ont pas pu assister au salon, pensez également à les relancer. Leur absence n'est pas forcément synonyme de désintérêt pour l'événement en soi ou pour votre entreprise.
  • L'ensemble des participants: prenez contact avec les organisateurs du salon. Il est possible de louer la base de contacts de l'ensemble des visiteurs ou exposants ayant communiqué leurs coordonnées. Cette démarche peut vous aider à nouer des liens avec d'autres professionnels auxquels vous n'aviez pas pensé mais qui partagent un intérêt pour le même secteur que vous.

Vous devez envoyer à toutes ces personnes :

  • Une plaquette de présentation de votre société, de vos produits et services.
  • Et aussi un bilan de votre participation au salon: nombre de visiteurs, présentation du stand, rappel des conférences pour lesquelles vous êtes intervenu... L'objectif est ainsi de rappeler à vos contacts que vous étiez présent à un salon incontournable dans votre cœur de métier.
Le calcul du retour sur investissement

Une fois le salon terminé, il est temps de se demander si votre participation au salon a été rentable ou non.

Plusieurs paramètres doivent être pris en compte pour mesurer votre retour sur investissement :

  • Les frais fixes: prix payé pour l'emplacement, temps passé sur place, frais de restaurant et d'hôtel.
  • Le chiffre d'affaires généré sur le stand.
  • Le nombre de devis rédigés.
  • Le nombre de visiteurs sur le stand.
  • Le nombre de contacts (personne ayant laissé leurs coordonnées) obtenus durant le salon comparé à ceux obtenus grâce à vos commerciaux tout au long de l'année ou sur une certaine période.

Vous pourrez alors déterminer si les résultats de votre participation au salon ont été fructueux ou insuffisants et si vous reviendrez l'année prochaine.

Des formations adaptées aux salons internationaux

Certaines CCI proposent aux PME des formations collectives axées sur les salons internationaux. Elles peuvent d'ailleurs être prises en charge dans le cadre du 1 % formation.

Renseignez-vous auprès de votre CCI pour obtenir de plus amples informations.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.