Skip to main content

Recouvrement amiable des créances : la nouvelle attribution des experts-comptables

Ces dernières années, de nouvelles missions viennent s’ajouter aux fonctions classiques de l’expert-comptable pour diversifier ses interventions. Ainsi, depuis le 22 mai 2019, la Loi Pacte permet aux experts-comptables de prendre en charge le recouvrement amiable des factures impayées de leurs clients. Un bon moyen d’aller plus loin dans vos missions et d’accompagner plus largement vos clients.

Gérer les encaissements des clients

Le constat est alarmant : le nombre de factures impayées augmente et la crise sanitaire n’a rien arrangé. 

2020-09/Generali-Illustrations-Recouvrement créances EC_v2.jpg

Les délais de paiement s’allongent eux aussi, privant les PME de plusieurs milliards d'euros de trésorerie et causant ainsi la faillite de 40 PME par jour en moyenne. Heureusement, en tant qu’expert-comptable, vous pouvez désormais aider vos clients dans cette phase difficile. Concrètement, la loi vous autorise depuis peu à relancer les clients de vos clients en défaut de paiement, jusqu'à les mettre en demeure de payer. Mais attention : l'encaissement des créances doit toujours se faire sur le compte du client, vous ne pouvez pas manipuler les fonds. Et vous ne pourrez pas engager d’actions entrant dans le cadre du recouvrement forcé, réservé aux huissiers. Enfin, cette mission ne peut être exercée qu’à titre accessoire.

Comment mettre cette mission en pratique ?

Pour pouvoir agir au nom de vos clients et réaliser ce type de mission, il faut que vous ayez au préalable obtenu un mandat spécifique de votre client. Ce mandat peut être intégré à la lettre de mission originelle signée par le client ou faire l'objet d'un document séparé. Il devra comporter des mentions spécifiques comme l’indication du compte bancaire du client que le débiteur devra utiliser pour procéder au paiement par exemple. Il vous faudra aussi vous équiper d’une solution informatique qui permette d’être synchronisé avec le logiciel comptable de l’entreprise cliente pour pouvoir visualiser en temps réel l’état de la trésorerie ainsi que les prévisions d’encaissements.

Valoriser cette nouvelle mission

Certains dirigeants, surtout dans les petites entreprises, n’ont pas toujours le temps de s’occuper des relances de clients indélicats, ni les connaissances suffisantes pour savoir quelles actions mettre en place. Faire appel à un professionnel expérimenté, qui connaît la loi et maîtrise les procédures à adopter dans ce type de situation, maximise ses chances de récupérer rapidement son argent. En vous confiant cette fonction, il va se décharger de ces tâches désagréables et chronophages. Cela peut aussi lui éviter d’entacher ses relations clients en confiant le problème à un tiers. De votre côté, vous pouvez désormais proposer une offre « full service » en allant plus loin que la simple comptabilisation des factures de vos clients. De simple observateur de l'encaissement des créances, vous devenez acteur de la procédure !

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.