Transport routier : éviter la surcharge des poids lourds

 
29/06/2010
Surcharge poids-lours
Pourquoi limiter le poids des véhicules ?
Cette limitation s'explique pour 2 raisons :
  • la sécurité : la surcharge représente un risque supplémentaire d'accident. Un véhicule en surcharge ne se comporte pas de la même manière qu'un véhicule chargé normalement ;
  • la préservation des infrastructures : des véhicules en surcharge accélèrent le vieillissement et l'usure des routes. Cela engendre des coûts de remise à niveau très élevés pour les collectivités.
 
La réglementation sur les poids
Le Code de la route établit des règles concernant :
  • les indications inscrites sur le certificat d'immatriculation du poids lourd ;
  • les limites de poids :
              - Le poids total en charge en fonction du type de véhicule.
              - La charge de chaque essieu en fonction de la distance entre les essieux.
              - Le poids total de la remorque en fonction du poids du véhicule tracteur.
 
Ces règles peuvent être contournées sous certaines conditions. La réglementation en vigueur est alors celle des transports exceptionnels. Un arrêté préfectoral doit alors mentionner les nouvelles règles à observer, notamment en termes de :
  • répartition du chargement ;
  • vitesse ;
  • signalisation ;
  • accompagnement du véhicule ;
  • horaire de passage ;
  • itinéraire...
 
Les techniques de pesage utilisées
  • La pesée statique : Les véhicules sont arrêtés et pesés essieu par essieu, avec du matériel fixe ou mobile, homologué et vérifié chaque année par les services compétents. Le matériel fixe est constitué de pèse-essieux, en général installés près d'une gare de péage d'autoroute.
Il existe deux types de matériels mobiles :

- les plateaux Captels : soit ils sont encastrés dans des dalles en béton, soit ils sont posés sur le sol avec un chemin de roulement en bois, en aluminium ou en plastique, situé de chaque côté des deux plateaux ;
- les plateaux Haenni : ils permettent la pesée roue par roue.
 

  • La pesée à basse vitesse : Cette technique consiste à intercepter les véhicules et à les détourner vers une station de pesage. Les poids lourds roulent alors à faible vitesse (3 à 8 km/h) sur des appareils de mesure.
 
Remarque : La pesée à basse vitesse permet de peser dix fois plus de véhicules par heure que la pesée statique. Mais pour être réellement efficace, cette technique doit être couplée au pesage à vitesse normale. Pour ce faire, le ministère des Transports a entrepris l'installation de stations de surcharge des poids lourds. Elles sont réparties sur l'ensemble du territoire et permettent de peser les véhicules dans leur voie de circulation sans les ralentir ni les détourner.
 
Les sanctions encourues
En cas de surcharge constatée, les conducteurs peuvent payer des amendes de 4e classe (jusqu'à 750 €).
 
Si les dépassements excèdent de 20 % les limites réglementaires, il s'agit alors d'amendes de 5e classe (jusqu'à 1 500 €, voire 3 000 € en cas de récidive).
 
Important : Un véhicule dépassant de 5 % les limites réglementaires peut être immobilisé.
 
 
Pour en savoir plus

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.