Santé économique des TPE en 2013 : quel bilan ?

 
12/06/2014
TPE
Quel bilan en 2013 ?

56 professions ont été analysées par les Centres de gestion agréés. La majorité d’entre elles pâtissent toujours de la crise. Globalement, les commerçants et les artisans ne voient pas poindre la reprise. Toutefois, il existe d’importantes disparités au sein d’un même secteur d’activité.

 
 
 
 
12 secteurs à la loupe

Quatre secteurs d’activité enregistrent une nette amélioration de leur chiffre d’affaires par rapport à 2012 :

  • les activités de service (+3,1 % contre -1,4 %) ;
  • les entreprises de parcs et jardins (+2,2 % contre +1,9 %) ;
  • l’artisanat dans le BTP (+1,6 % contre -4,8 %) ;
  • le commerce de détail alimentaire (+1,4 % contre +0,6 %).
     

Pour d’autres, la baisse de chiffre d’affaires se poursuit en 2013. Sont ainsi concernés : 

  • les équipements de la personne (-4,3 % contre -2 %) ;
  • la vente et la réparation automobiles (-3,2 % contre -0,3 %) ;
  • la culture et les loisirs (-1,6 % contre -0,1 %) ;
  • les professions de la santé (-0,9 % contre -0,7 %) ;
  • les transports (+0,3 % contre +0,8 %).
     

Enfin, dans trois secteurs, bien que toujours en baisse, l’activité s'améliore par rapport à 2012 :

  • les cafés, hôtels, restaurants (-1,4 % contre -2 %) ;
  • la beauté et l’esthétique (-0,4 % contre -1,2 %) ;
  • l’équipement de la maison (-3,9 % contre -4,4 %).
 
Les professions les plus dynamiques

Plusieurs professions parviennent à tirer leur épingle du jeu malgré le contexte économique :

  • les libraires indépendants (+8 % de CA). Une réussite qui se justifie notamment par l’attrait du grand public pour ce type de commerces et par la stagnation des principaux acteurs du secteur.
  • Les entreprises de terrassement (+6,2 % de CA) qui bénéficient des grandes commandes publiques (construction de nouvelles infrastructures par exemple) et sont moins concernées par la diminution des constructions de logements privés.
  • Les entreprises de carrosserie automobile (+5,7 % de CA) : face au monopole des constructeurs, ces dernières ont su s’adapter, à travers notamment les pièces de rechange.

On peut également citer : les bouchers/charcutiers (+3,8 %), les plâtriers/staff/décorateurs (+3,5 %), les menuisiers (+3,5 %), les plombiers (+3,1 %) et les électriciens (+2,5 %).

 
Les professions les plus en recul

L’année 2013 a été synonyme de déclin pour plusieurs professions et plus particulièrement pour :

  • les prothésistes dentaires (-12 % de CA). Deux raisons notamment expliquent cette baisse : la saturation du marché et les tarifs des prestations et des implants qui incitent les patients à repousser leurs soins.
  • Les carreleurs (-7,4 %).
  • Les vendeurs de vélos et de scooters (-6,4 %).

Bien que légèrement plus faible, la baisse du chiffre d’affaires reste également significative dans l’hôtellerie de plein air (-6 %), les magasins de prêt-à-porter (-4,8 %) et pour les horlogers/bijoutiers (-4,7 %).
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.