Skip to main content
L’e-commerce est sous exploité par les TPE

L’e-commerce est sous exploité par les TPE

En France, les TPE rechignent généralement encore à mettre en œuvre de l’e-commerce pour leur activité.

Un sondage mené par Harris Interactive à l’été 2017 montre que 19 % seulement des TPE-PME déclarent pratiquer de l’e-commerce.


Leurs pratiques sont toutefois hétérogènes. Certains secteurs, très réticents, ont un chiffre d’affaires sur Internet nul ou presque, l’essentiel de leur activité se réalisant par les voies plus classiques, en-dehors du e-commerce : par exemple les secteurs beauté, santé, bien- être (88 %), épicerie-alimentation (94 %) ou industrie et science (87 %). 


À l’inverse, quelques secteurs ont déjà adopté avec succès les nouveaux outils et nouvelles pratiques : l’hôtellerie, la restauration, l’assurance et la finance, les sports et loisirs.


Pourtant, le chiffre d’affaires TPE-PME réalisé grâce au commerce en ligne plafonne à 6,2 %.


Les freins principaux à une mutation plus forte résident dans la méconnaissance des chefs d’entreprise, dont 64 % admettent qu’ils n’incluent pas l’e-commerce dans leurs priorités, ou ne l’estiment pas pertinent pour leur activité. Indicateurs à suivre…


Partager