E-commerce : une croissance toujours forte en 2013

 
14/04/2014
ventes sur internet
Les ventes sur Internet continuent de progresser
En 2013, malgré le contexte économique morose, plus de 600 millions d’achats ont été effectués par des internautes français, pour un montant global de 51,1 Md€.

Le chiffre d’affaires du secteur augmente ainsi de 13,5 % par rapport à 2012.
 

 
 
 
Les fêtes de fin d’année représentent traditionnellement un pic de ventes : elles ont permis de franchir le cap des 10,1 Md€ (en hausse de 12,5 % par rapport à 2012).

Cependant, seuls 59 % des Français font leurs achats en ligne. Ce taux est relativement bas comparé au Royaume-Uni (77 % d’acheteurs) et à l’Allemagne (68 %).

Par ailleurs, les seniors sont de plus en plus nombreux à effectuer leurs achats sur Internet, avec une progression de 16 % par rapport à 2012.

 
Le commerce mobile en plein essor

Entre le 4e trimestre 2012 et le 4e trimestre 2013, les ventes réalisées à partir de téléphones mobiles et de tablettes ont augmenté de 97 %. Selon la Fevad, les principaux sites de e-commerce ont réalisé 11 % de leur chiffre d’affaires par le biais de ces canaux (contre 5,5 % l’année précédente).

 
De plus en plus de sites marchands

Le secteur du e-commerce français comptait 138 000 sites actifs en 2013. Cela représente une augmentation de 17 % par rapport à 2012, soit 20 000 sites supplémentaires. La Fevad estime qu’en huit ans, le nombre de sites commerciaux a été décuplé, permettant de multiplier le chiffre d’affaires du secteur par six.
Toutefois, seuls 4 % dépassent le million d’euros de chiffre d’affaires, alors qu’ils sont 66 % à réaliser un chiffre d’affaires inférieur à 30 000 €.

 
La baisse du panier moyen

Malgré ces bons résultats, le panier moyen du consommateur poursuit la baisse déjà amorcée en 2012. En 2013, il a été de 84,50 €, contre 87,50 € en 2012, soit une diminution de 3,5 %.

 
Des projections optimistes pour 2014

La Fevad estime que la croissance du secteur devrait progresser de 12 % en 2014 : la baisse constatée du panier moyen devrait ralentir et le chiffre d’affaires du secteur devrait représenter environ 57 Md€. Une estimation notamment fondée sur les intentions d’achat des internautes : 88 % d’entre eux pensent effectuer des achats en ligne en 2014, dont 15 % à partir d’un téléphone ou une tablette.

 
Les principales motivations pour acheter en ligne

Trois avantages de la vente en ligne sont régulièrement mis en avant par les internautes :

  • la praticité (67 %) ;
  • le prix (68 %) ;
  • la possibilité d’effectuer des comparaisons (68 %).
 
Méthodologie

Cette étude a été menée par la Fevad auprès de 138 000 sites Internet qui ont accepté de communiquer le montant annuel de leurs ventes en ligne. La méthode utilisée et le traitement des données ont été validés par le cabinet KPMG.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.