Toute entreprise doit calculer un ensemble de ratios pour vérifier la pérennité et la solvabilité de son activité en fonction de son secteur. La marge commerciale, le seuil de rentabilité, le fonds de roulement, le besoin en fonds de roulement et le suivi de la trésorerie sont autant d’indicateurs permettant d’établir un diagnostic financier pertinent.

La marge brute (ou marge commerciale)

  • Calcul

Marge brute = ventes de marchandises H.T. - coût d’achat des marchandises vendues H.T.

 

  • Principe

L’exploitant fait une marge sur les produits vendus, c’est-à-dire qu’il revend plus cher aux consommateurs la marchandise achetée aux fournisseurs. Cette différence, la marge commerciale, est le prix du service rendu par le commerçant. Elle lui permet d’acquitter ses charges et ses frais généraux.

Le calcul de la marge brute représente un indicateur d’exploitation.
 

Le seuil de rentabilité (ou point mort)

  • Calcul

- en euros : charges fixes/taux de marge sur charges variables avec taux de marge sur charges variables = (chiffre d’affaires - charges variables)/chiffre d’affaires x 100

- en mois : seuil de rentabilité en euros x 12/chiffre d’affaires

 

  • Principe

Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires à réaliser pour que l’entreprise couvre au moins l’ensemble de ses charges (fixes et variables). Au-dessus de ce seuil, l’entreprise commence à dégager un profit et devient donc rentable (elle réalise des bénéfices).

Le calcul du seuil de rentabilité représente un indicateur de risque. Plus ce seuil est atteint tôt dans l’année, moins l’entreprise est exposée au risque et plus vite elle dégagera des bénéfices.
 

Le fonds de roulement (FR)

  • Calcul

Fonds de roulement = (capitaux propres + emprunts à terme) - actif immobilisé

 

  • Principe

Le FR constitue la partie des capitaux permanents de l’entreprise (fonds propres + emprunts à moyen ou long terme) qui ne finance pas les immobilisations, et reste donc disponible pour les besoins de l’exploitation. L’actif immobilisé comprend les immobilisations incorporelles, corporelles et financières. Si le fonds de roulement n’est pas suffisant pour financer correctement l’activité, cela se traduit par des problèmes de trésorerie.

 

LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT (BFR)

  • Calcul

BFR = stocks moyens + en-cours moyen des créances clients - en-cours moyen des dettes fournisseurs

 

  • Principe

Le BFR représente les ressources financières dont doit disposer l’entreprise et est dû au décalage entre ses encaissements (créances clients) et ses décaissements (dettes fournisseurs). Plus le BFR est élevé, plus l’entreprise a besoin de trésorerie, ce qui signifie qu’elle paye rapidement ses créanciers, mais qu’elle est elle-même payée relativement tard par ses clients. Au contraire, un BFR négatif signifie que l’entreprise n’a pas besoin de disposer d’une grande trésorerie. C’est généralement le cas pour les commerces de détail : les clients payent tout de suite alors que les fournisseurs ne sont pas réglés avant 30 jours.
 

La trésorerie nette

  • Calcul

Trésorerie nette = FR - BFR

 

  • Principe

La trésorerie nette de l’entreprise correspond à la différence entre ses besoins et ses ressources. Si les besoins excédent les ressources, la trésorerie de l’entreprise sera alors négative (au passif du bilan), alors que si les ressources sont supérieures aux besoins, la trésorerie sera positive (à l’actif du bilan).
Une trésorerie positive permet à l’entreprise de financer ses dépenses à court terme. Au contraire, une trésorerie négative signifie que l’entreprise a dû s’endetter ou recourir au découvert bancaire pour financer ses besoins.

Dossier mis à jour le 31/07/2013

 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.