concours coiffure

Coiffeurs : si vous tentiez le concours de Meilleur Ouvrier de France ?

Le titre de Meilleur Ouvrier de France est une récompense prestigieuse qui couronne la maîtrise hors pair d’un savoir-faire. Pour la coiffure, la 25ème session de ce concours unique s’ouvre prochainement, pour une finale au printemps 2015.

La recherche de l’excellence

L’objectif des Meilleurs Ouvriers de France est de viser l’excellence dans un domaine.

La maîtrise technique, la créativité, l’innovation et l’efficacité sont chacune prises en compte pour distinguer les professionnels les plus compétents.

Ce concours est à la fois une vitrine pour toute une profession et une récompense sans égal pour les lauréats. La participation à ce concours est une véritable aventure qui peut vous ouvrir des portes et vous faire rencontrer d’autres passionnés.
 

Deux ans de préparation et une finale sous pression

Le concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » pour la coiffure est un parcours de 2 ans avant d’atteindre la finale.

Les professionnels candidats peuvent bénéficier de formations spécifiques proposées par la Fédération Nationale de la Coiffure en vue des épreuves qualificatives qui auront lieu début 2014.

Pour prendre part à ces épreuves, les postulants doivent être coiffeurs et âgés de 23 ans minimum. Si c’est votre cas, vous pouvez vous inscrire en remplissant le bulletin téléchargeable sur www.meilleursouvriersdefrance.org, entre 1er mars et le 30 septembre 2013.

A l’issue des épreuves qualificatives, les candidats les plus brillants seront invités à participer à la grande finale au printemps 2015.

Lors de cette finale en public, plusieurs épreuves permettront de tester les candidats sur différentes techniques afin d’attribuer le titre tant convoité.

Dossier mis à jour le 27/02/2013

 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.