La Location longue durée (LDD) permet aux professionnels indépendants ainsi qu’aux TPE et PME qui roulent peu de faire des économies sur l’achat d’une voiture ou d’un utilitaire neuf. En louant leur véhicule, ils payent alors une redevance qui inclut toute une gamme de services et d’assurances.

Qu’est-ce que la location longue durée (LDD) ?

La LDD est une solution de financement proposée lors de l’acquisition d’un véhicule.

Il s’agit juridiquement d’une location qui permet d’utiliser librement un véhicule de tourisme ou un utilitaire, moyennant le versement de loyers fixes

À qui s’adresse la LDD ?

La LDD s’adresse à tout professionnel ayant besoin d’un moyen de déplacement personnel :

  • sans disposer de la trésorerie nécessaire pour acheter un véhicule ;
  • ou souhaitant une formule clé en main permettant de changer régulièrement de voiture ou d’utilitaire (entre 2 et 5 ans).

Mais elle concerne davantage les rouleurs « moyens » plutôt que les petits et grands rouleurs. Ce kilométrage moyen est en général estimé à :

  • 15 000 km/an pour les voitures essence ;
  • 25 000 km/an pour les véhicules diesel.
     

LDD : avantages et inconvénients

Les avantages
  • Aucun apport nécessaire : préservation des fonds propres pour l’entreprise.
  • Capacité d’emprunt préservée : il n’y a pas d’endettement figurant au bilan ou dans le hors-bilan.
  • Prévisions budgétaires facilitées : les loyers sont fixes et programmés sur la durée du contrat.
  • Les loyers incluent l’entretien et la maintenance. Il est possible d’ajouter en option l’assistance, l’assurance décès et invalidité, l’assurance bris de machine, une garantie couvrant la perte financière, la fourniture d’un véhicule de remplacement, etc.
  • En cas de changement de véhicule, pas besoin de se soucier de la revente du véhicule précédent.
  • Un seul interlocuteur si l’on souscrit à tous les services complémentaires.
     
Les inconvénients
  • Dépôt de garantie éventuel à verser.
  • Kilométrage forfaitaire contractuel à respecter, sous peine d’une révision conséquente des loyers.
  • Engagement contractuel irrévocable, sauf en payant de fortes pénalités pour rompre le contrat.
  • L’entreprise ne peut pas acheter le véhicule en fin de location (mais il peut être acheté par un collaborateur de l’entreprise).
  • Frais de remises en état éventuels du véhicule lors de la restitution en fin de contrat.

Les avantages comptables et fiscaux

  • La TVA sur la redevance est déductible (en fonction du coefficient de déduction).
  • Les loyers sont des charges pour l’entreprise et sont donc déductibles du bénéfice imposable.
  • Le véhicule loué n’est pas considéré comme une immobilisation et ne fait donc pas partie du bilan.

Dossier mis à jour le 15/07/2013

 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.