rhe tpe

RH et TPE : trouver les bons contacts

Les TPE et les PME représentent un gisement d’emplois potentiel reconnu. Pourtant, elles peinent souvent à recruter, faute de savoir exploiter des filons efficaces. Même son de cloche du côté des diplômés en recherche d’emploi, bien qu’un nombre croissant d’entre eux soit désormais conscient des atouts des entreprises à dimension humaine.
Chefs d’entreprise, comment optimiser votre recrutement ?

Dénicher la perle rare

Privilégier les démarches proactives

Apec, Pôle Emploi, annonces sur des sites généralistes ou spécialisés, recours à des cabinets de recrutement pour les profils recherchés, … Malgré la montée en puissance des réseaux sociaux, plus de la moitié des recrutements se fait encore par les canaux classiques.

Selon une étude réalisée au printemps 2017 par Pôle Emploi, les petites structures continuent même de privilégier des méthodes artisanales : mobilisation du réseau personnel et/ou professionnel et examen de candidatures spontanées.

Handicapées par leur manque de visibilité, les PME et les TPE ont tout à gagner à partir elles-mêmes à la recherche de candidats potentiels, en se rapprochant des écoles et des centres de formation, en faisant autorité dans leur domaine, mais surtout en adoptant une démarche proactive. Trier soi-même des candidatures dans une CVthèque virtuelle reste le meilleur moyen d’accéder à des profils qui ne seraient jamais venus frapper à sa porte.

En contrepartie d’une embauche, Pôle emploi peut prendre en charge une partie du coût de la formation d’un candidat afin d’adapter ses compétences au profil du poste recherché par une entreprise peinant à recruter.

Les Direccte, au plus près des entreprises

Proposée par les Direccte, l’aide au conseil en ressources humaines s’adresse prioritairement aux entreprises de moins de 50 salariés.

Destinée à faciliter la définition d’une politique RH en accord avec la stratégie et les moyens des structures à dimension humaine, cette subvention peut contribuer au financement d’appuis au processus de recrutement : identification et levée des freins à la décision d’embauche, définition des profils de poste ou encore conduite de l’entretien de recrutement.
Le financement public intervient à hauteur de 50 % du coût de prestations fournies par des entités extérieures à l’entreprise.

Dans le cadre du plan gouvernemental « Tout pour l’emploi dans les TPE et les PME », la Direccte d’Ile-de-France a également mis en place un annuaire web dynamique pour aider les entreprises à identifier les interlocuteurs compétents dans divers domaines, parmi lesquels le recrutement.

Consulter le site de la Direccte d’Ile-de-France

Ne pas négliger les réseaux sociaux

Devenus incontournables, les LinkedIn, Facebook et autres Twitter sont de plus en plus utilisés pour dénicher la perle rare par les chasseurs de tête, mais aussi par les entreprises elles-mêmes

Parcours de candidature raccourci, possibilité d’un échange direct avec l’employeur potentiel… Cette nouvelle voie de recrutement séduit les générations X et Y, grands adeptes de la communication 2.0.
Même en recourant aux outils payants proposés par les réseaux pour mieux cibler les candidats, ce mode de recrutement reste économique et donne de bons résultats si l’on prend la peine de bien travailler son offre ainsi que la page de l’entreprise, qui reste une vitrine indispensable.

Entre la puissance de Facebook, les possibilités de ciblage des réseaux professionnels et la démultiplication à l’infini des tweets, il ne reste plus qu’à choisir le bon vecteur.

Vous ne disposez pas d’une page Facebook ? La page « Les PME recrutent » vous propose d’héberger directement votre annonce.

Trouver l’oreille des candidats

Baliser une piste facile jusqu’à vous

Si les offres d’emploi des géants du CAC 40 sont omniprésentes, celles des PME, et plus encore des TPE, se distinguent généralement par leur discrétion.

Rares sont les entreprises qui communiquent sur plus d’un support, quand elles ne se contentent pas de Pôle Emploi… ou du bouche-à-oreille. Être présente sur les salons professionnels et autres manifestations dédiés à votre secteur peut s’avérer payant, même si c’est rarement suffisant.

Dénicher son futur salarié est un travail à part entière. Apparaître dans les annuaires (print, web, spécialisés), publier vos annonces sur votre réseau digital, mais aussi dans la presse locale : tous les moyens sont bons pour réussir.

Consulting, multi salariat… penser aux voies annexes

Pour une petite entreprise, les profils très recherchés ou disposant déjà d’une solide expérience peuvent avoir des prétentions salariales qui dissuadent d’embaucher… d’autant que les TPE ont des besoins qui ne leur permettent pas toujours d’offrir un plein temps.

Pour autant, pas question de vous contenter de talents de seconde main ! Pensez aux possibilités du consulting, ou du multisalariat. De plus en plus de diplômés et de cadres de haut niveau choisissent ces voies, ou proposent leurs services à un groupement d’employeurs : supportée par plusieurs entreprises, leur rémunération n’est alors plus vécue comme un risque.

Côté employé, la perspective de se confronter à plusieurs challenges et à des cultures différentes constitue un levier de motivation supplémentaire, et peut procurer une plus grande souplesse. Un vrai système gagnant-gagnant !

Recruter « intelligent »

Certains candidats cherchent à faire leurs premières armes et, pourquoi pas toute leur carrière, dans des entreprises à dimension humaine

Plutôt que de scruter leurs diplômes, attachez-vous à décrypter leurs expériences précédentes, leur connaissance de votre secteur d’activité ou, à l’inverse, cherchez à déceler un parcours atypique qui démontrerait une forte capacité d’adaptation.
Ciblez vos CV en fonction de votre besoin en compétences, mais aussi sur la base d’affinités et de compatibilités potentielles, tant au plan professionnel que personnel.

Car plus qu’ailleurs, dans une petite entreprise, un recrutement est d’abord une aventure humaine.

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.