La franchise, un atout pour réussir

19/07/2018

De nombreux entrepreneurs, artisans et commerçants choisissent la franchise.
Et pour cause ! Être franchisé comporte bien des avantages… et quelques inconvénients qu’il faut prendre en compte.

 

Franchise

Une belle dynamique

La franchise a le vent en poupe. Comme preuve de cette dynamique, en 2016, 9 franchiseurs sur 10 se disaient déterminés à ouvrir au moins un nouveau point de vente dans l’année, un tiers envisageait même d’en ouvrir 10 ou plus1. Tant et si bien que de nouveaux acteurs cherchent à occuper le terrain, comme le groupe Fnac Darty, Picard, Carrefour et les Galeries Lafayette.
Aujourd’hui, la multiplicité des enseignes offre aux nouveaux entrepreneurs qui souhaitent se franchiser un large éventail de produits et services, par exemple dans les secteurs de la restauration, de l’épicerie fine, de la construction ou encore de l’aide à la personne et même du coaching ! Il est ainsi possible de comparer les enseignes afin de sélectionner celle qui se prêtera au mieux à leur marché et à leurs compétences, avec les services les mieux adaptés.

Une meilleure résistance à la crise

Dans un contexte économique encore morose, les franchisés réussissent mieux à maintenir leur activité. Pour preuve, la Fédération française de la franchise révèle qu’en 2016, le chiffre d’affaires de l’ensemble des franchises avait progressé de 3,2 % (pour atteindre un total de 55,1 milliards d’euros) et que 90 % d’entre elles restaient en activité après 5 ans.
Les raisons invoquées sont liées à la visibilité de l’enseigne et à sa dynamique, principalement, mais aussi à l’accompagnement apporté aux franchisés. Les franchiseurs les incitent en outre à se développer avec de nouveaux produits ou services, ou en ouvrant de nouveaux points de vente.
De plus, 9 franchiseurs sur 10 se sont mis au Web-to-Store2, qui invite les internautes à se rendre sur les points de vente. Ils proposent alors du Click-and-Collect (le client achète un produit sur internet et le récupère dans une boutique), la géolocalisation des magasins, les opérations promotionnelles ou événementielles sur les réseaux sociaux, par exemple… Face à l’essor du e-commerce, c’est un atout à prendre en compte.

Une visibilité immédiate et un accompagnement solide

Être franchisé, c’est s’assurer une visibilité immédiate grâce à une enseigne qui s’est développée et a déjà acquis sa clientèle. Les marques de franchise investissent dans la communication, le plus souvent nationale, pour mieux se distinguer d’une concurrence toujours plus rude.
Grâce à la franchise, il est également possible de se former, de bénéficier du savoir-faire du réseau et de profiter de ses innovations. Les franchisés bénéficient de services supports et d’un accompagnement dès l’ouverture du point de vente. Certains franchiseurs vont jusqu’à les aider à négocier auprès des banques. Ils fournissent également une assistance informatique et juridique, en plus de la communication et du marketing.

Des coûts à ne pas négliger

Si se lancer dans une franchise est attractif, cela nécessite cependant un investissement conséquent. Le franchiseur demande un droit d’entrée, mais aussi une redevance pendant toute la durée du contrat. Elle correspond à une part du chiffre d’affaires qui va de 4 à 6 % selon les enseignes, à laquelle s’ajoute parfois une redevance de publicité entre 1,5 et 2 % du CA.
Ces coûts sont à prendre en compte, d’autant que le salaire annuel net d’un franchisé est de 32 385 € en moyenne (chiffres 2016), mais pour 36 % d’entre eux, il ne dépasse pas 20 000 € net. À titre de comparaison, pour 34 % des TPE il se situe entre 14 000 et 28 000 €3.
Finalement, plus de la moitié des franchisés (51 %) estiment qu’ils gagnent mieux leur vie qu’un commerçant isolé. Un constat qui prouve que la franchise est aujourd’hui une alternative qui apporte un sentiment de sécurité dans une conjoncture peu rassurante pour les petits entrepreneurs.

Quelques chiffres clés sur la franchise3 :
1 900 réseaux de franchise en 2016
71 508 points de vente en franchise
55,1 milliards € de CA total des unités franchisées

1 Enquête Banque Populaire/FFF, 2016.
2 Processus par lequel les consommateurs font une recherche sur internet et finissent par faire un achat dans un point de vente
3 Fédération française de la franchise (FFF), chiffres 2017.

 

 

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.