Centre équestre : la sécurité, votre premier objectif

 
13/07/2017

Au manège ou en promenade, monté ou attelé à une calèche, le cheval est toujours susceptible de représenter un risque. Pour cette raison, les activités équestres supposent des règles strictes afin de garantir la sécurité de tous.

Centre équestre : la sécurité, votre premier objectif

L’assurance, une obligation

Comme pour toutes les activités sportives, la souscription d’une assurance en responsabilité civile – adaptée aux risques spécifiques susceptibles de survenir – est obligatoire pour l’exploitant de tout centre équestre. Celle-ci couvre tous les dommages causés par un cheval ou un membre du personnel, dans le centre et à l’extérieur, lors des promenades. Il est également fortement conseillé de s’entourer d’une protection juridique étendue.

Minimiser les risques

Afin de réduire au maximum le risque d’accident et d’en minimiser les éventuelles conséquences, il est indispensable de vérifier, en permanence, que toute personne se trouvant à proximité immédiate des chevaux est convenablement équipée : port de la bombe ou d’un casque pour les cavaliers, port de bottes ou de chaussures protectrices pour dispenser les soins ou simplement s’approcher d’un animal.

Exemptes de tout vice, les montures doivent être choisies en fonction du niveau des cavaliers et seuls des chevaux doux et patients peuvent être confiés à des enfants. Il appartient au personnel du centre de vérifier, avant le début de la séance, la qualité des harnachements et le sanglage des selles. Les activités et exercices proposés doivent correspondre au niveau des cavaliers, et il est nécessaire de toujours s’assurer, avant de donner une consigne, que l’homme et la monture sont en capacité de fournir l’effort attendu.

Le manège doit être pourvu d’un pare-bottes et d’un sol de bonne qualité.

Une activité très encadrée

Les activités équestres nécessitent la présence d’enseignants diplômés, assurés à titre personnel pour leurs interventions dans le centre s’ils exercent en libéral. Ces accompagnants doivent être en nombre suffisant pour chaque sortie, notamment en extérieur. Informés et aptes à diffuser les consignes de sécurité inhérentes à l’équitation, ils sont également chargés de maintenir une distance suffisante entre les différents chevaux, au manège comme en promenade.

Il est également obligatoire d’informer les cavaliers sur les risques présentés par l’équitation, de présenter les différentes formules d’assurances disponibles et de rappeler l’intérêt de souscrire, à titre individuel, une garantie individuelle accident.

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.