Décrocher un prêt bancaire : comment mettre toutes les chances de votre côté ?

 
05/07/2012
prêt  bancaire

Disposer d’un dossier solide

  • L’importance du business plan

Votre banquier va jauger la capacité de votre entreprise à pouvoir le rembourser. C’est pourquoi vous devez lui présenter une situation précise de votre société, de votre secteur, de vos performances passées et à venir. La décision de vous financer se basera essentiellement sur des données comptables (bilan, comptes de résultat).

  • Disposer d’un apport

Il est rare que les banques financent la totalité des besoins professionnels des TPE ou PME, notamment lorsqu’il s’agit de la création ou de la reprise d’une société. Il vous sera probablement demandé de fournir un apport personnel d’au moins 20-30 %.

  • Garantie bancaire : caution ou capitaux propres ?

Le banquier a besoin de garanties s’il vous prête de l’argent.

- Soit le niveau de vos capitaux propres (capital social, réserves légales et statutaires, report à nouveau, résultat de l’exercice) est suffisamment rassurant.
- Soit vos capitaux propres sont insuffisants, et votre banquier exigera une caution de la part d’un tiers.

Chercher d’autres interlocuteurs que les banquiers traditionnels

Malgré tout le sérieux que vous apportez à votre dossier, il est possible que vous essuyiez un refus de la part de votre banque. Vous devez alors rechercher d’autres formes de financement. Et il en existe beaucoup.

  • Les courtiers

De plus en plus d’entreprises proposent d’aider les TPE et les PME à obtenir des financements professionnels.

Cette démarche offre deux avantages :

  • des conditions de financement préférentielles en faisant jouer la concurrence entre banques
  • du temps gagné : vous déposez un dossier unique au courtier, qui le présentera aux différents organismes prêteurs

Combien ça coûte ?

Les courtiers vous facturent un faible pourcentage (entre 1 et 2 %) sur le montant du crédit accordé.

Vers qui se tourner ?

Creditrelax

Le crédit de l’entrepreneur

Mon crédit professionnel

 

  • OSEO Mezzanine

OSEO, CDC Entreprises et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont lancé un nouveau fonds appelé « Avenir Entreprises Mezzanine » (AEM). Il intervient sous forme d’obligations convertibles de 50 000 à 300 000 €, sur une durée de 8 ans en général, remboursables en une ou plusieurs tranches.

Assimilable à des quasi-fonds propres, ce financement préserve la capacité d’endettement et renforce le bilan de l’entreprise. Il s’adresse aux TPE et PME qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros.

  • Le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables

Le CSOEC a signé des conventions avec trois réseaux bancaires pour favoriser l’accès au crédit des petites entreprises et faciliter leur accompagnement financier :

Les Banques populaires

LCL

le groupe Crédit du Nord

Grâce à un dossier simplifié, l’entreprise peut avoir accès à un prêt de 25 000 € présenté par son expert-comptable. Le réseau bancaire s’engage à donner une réponse rapide et à motiver les raisons d’un éventuel refus.

Plus d’informations sur le site dédié : www.financement-tpe-pme.com

 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.