Accident de trajet : quelle assurance joue ?

 
18/12/2015
Accident de trajet dans les parties communes de l'immeuble : quelle assurance joue ?

Vous quittez votre appartement pour vous rendre au travail et tombez dans la cage d'escalier. Est-ce un accident du travail couvert par la Sécurité sociale ? Ou bien est-ce la garantie privée qui joue? On fait le point.

Un accident du travail ?

Vous tombez dans l’escalier de votre immeuble en allant travailler : il s’agit bel et bien d’un accident du travail. En effet, toutes les parties communes d’une copropriété sont considérées comme externes à votre résidence privative. Vous êtes donc déjà en dehors de chez vous. La même logique s’applique pour un accident survenant dans le parking de l’immeuble.

En revanche, si vous trébuchez dans le garage de votre maison alors que vous alliez prendre la voiture pour vous rendre au travail, cela ne sera pas considéré comme un accident du travail. Vous ne serez donc pas pris en charge par la Sécurité sociale à ce titre, mais, si vous avez souscrit un tel contrat votre préjudice pourra être couvert par votre GAV (Garantie des Accidents de la Vie).

Une prise en charge intégrale

En cas d’accident du travail, vous n’avancez rien pour vos frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques... Ces derniers sont pris en charge par la Sécurité sociale à 100 %, dans la limite des tarifs de l’Assurance maladie. Sachez qu’en cas d’hospitalisation, vous êtes aussi exonéré du forfait journalier.

Vous toucherez également des indemnités journalières, qui vous seront versées tous les 14 jours sans délai de carence, dès le lendemain de votre accident. Pendant les 28 premiers jours, l’indemnité journalière est égale à 60 % de votre salaire journalier de base, dans la limite de 190,35 € (plafond 2015).

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.