Skip to main content
Arnaques téléphoniques : comment les éviter ?

Arnaques téléphoniques : comment les éviter ?

Vous recevez des SMS d’un numéro douteux ou des appels indésirables ? Méfiance, vous êtes peut-être la cible d’arnaques téléphoniques. Ce type d’escroquerie est en hausse. Comment les reconnaître ? Comment s’en protéger ? Nos conseils.

Quels sont les différents types d’arnaques téléphoniques ?

Une arnaque téléphonique consiste à vous tromper en vous appelant ou en vous envoyant un SMS pour vous soutirer de l’argent. Parmi les modes opératoires les plus courants, il y a :

  • le spam vocal

Le principe est simple : vous recevez un appel d’un numéro spécial (commençant par 089 ou 081 par exemple) et lorsque vous prenez l’appel, il est immédiatement interrompu. Le but est de vous inciter à rappeler ce numéro qui est surtaxé, on parle alors de numéro de service à valeur ajoutée (SVA). Évidemment, plus vous restez longtemps en ligne, plus le montant de la facture sera élevé.

  •  le spam SMS

Un message vous prévient que vous êtes l’heureux gagnant d’un jeu, d’un voyage ou d’un autre lot. Mais pour obtenir ce gain fictif il faut rappeler le numéro surtaxé ou répondre au SMS surtaxé.

  •  le virus par SMS

Un hackeur vous envoie un message contenant un lien. Si vous cliquez dessus, votre mobile se trouve contaminé par un virus qui récupère vos identifiants, mots de passe et autres informations personnelles. Le malfaiteur pourra notamment accéder à votre compte bancaire !

  • le « faux appel »

Un escroc se fait passer pour l’employé d’une hotline. Sous un faux prétexte, il vous demande des données confidentielles, le numéro de votre carte bancaire par exemple. Raccrochez immédiatement ! Une administration ou une grande enseigne (Pôle emploi, La Poste…) ne vous demande jamais ces renseignements par téléphone, sauf à passer par un protocole sécurisé.

Attention : les malfaiteurs peaufinent leurs scénarii et rivalisent d’ingéniosité : par exemple, ils vous expliquent que vous devez rappeler un numéro après la perte de points sur votre permis de conduire, ou parce qu’un colis vous attend, etc.

Comment repérer une arnaque téléphonique ?

Certains détails doivent vous alerter. Méfiez-vous si :

  • le numéro du contact commence par 0899, 0897 ou par 1020 (plus rare) ;
  • les SMS et les appels sont émis depuis l’étranger ;
  • les SMS ou les messages vocaux vous demandent de rappeler un autre numéro surtaxé, avec un prétexte flou.

Bon à savoir. Lorsque vous composez un numéro surtaxé, l’appel commence toujours par une annonce tarifaire. Si ce n’est pas le cas, il s’agit sûrement d’une escroquerie.

Comment signaler un spam vocal ?

Vous avez identifié une arnaque ? Signalez-la pour éviter à d’autres personnes d’en être victimes. Envoyez un SMS au 33700 en donnant le numéro suspect, et en précisant « spamvocal ». L’opération est gratuite chez la majorité des opérateurs. Vous pouvez également faire un signalement sur le site Internet du service.

Comment se protéger d’une arnaque ?

Identifiez le numéro suspect
Ne rappelez jamais un numéro douteux, comme ceux qui commencent, par exemple, par 089. Un doute ? Consultez l’annuaire inversé des numéros SVA pour connaître l’entreprise concernée et la tarification de l’appel. Le service est gratuit.

Inscrivez-vous à Bloctel
Vous pouvez vous protéger contre le démarchage téléphonique abusif (à différencier du spam vocal), gratuitement, en vous inscrivant sur le site Bloctel. Les entreprises n'auront plus le droit de vous appeler pour des offres commerciales sauf si vous figurez parmi leurs clients. Seuls les instituts de sondage et les associations sans but lucratif peuvent continuer à vous joindre.

Activez le blocage des appels vers les numéros surtaxés
Depuis votre compte client, activez sur votre téléphone l’option qui bloque toutes les communications (appels, SMS et MMS) vers certains numéros surtaxés. Faites-en de même pour vos enfants et les personnes âgées de votre entourage. Seul bémol, cela n’arrête pas les numéros entrants : les escrocs peuvent continuer à vous contacter.

Informez les autorités
Si vous avez été victime d’une escroquerie, n’attendez pas pour déposer plainte auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), de la gendarmerie, d’un commissariat de police ou auprès du procureur de la République.

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.