Quels moyens bancaires emporter à l’étranger pour limiter les risques ?

 
08/08/2017

Ça y est, les valises sont faites, les billets d’avion sont dans la poche, mais avant de partir, avez-vous bien pensé aux moyens de paiement à emporter avec vous en vacances ? Voici quelques conseils pour voyager sereinement.

Quels moyens bancaires emporter en voyage pour eviter les risques ?

Carte bancaire : attention aux frais !

En vacances à l’étranger, votre carte bancaire internationale vous sera très utile pour retirer de l’argent, payer votre hébergement ou votre location de voiture. Pensez à vérifier la validité de votre carte ainsi que votre plafond de retrait et de paiement avant votre départ. En effet, ces plafonds varient selon votre banque et la carte bancaire choisie. Vous pouvez demander à votre conseiller de les augmenter le temps de votre séjour. Evitez de retirer plusieurs petites sommes d’argent pour ne pas avoir à payer à chaque fois les commissions bancaires et privilégiez les gros retraits si vous pouvez mettre ces espèces en sécurité, dans le coffre de votre chambre d’hôtel par exemple. Si vous effectuez vos achats avec la carte bancaire, vérifiez que le montant est exact et dans la bonne devise. Enfin, conservez en lieu sûr le numéro de votre carte, sa date d’expiration, le cryptogramme (3 chiffres écrits au dos de la carte) et le numéro de téléphone à composer pour faire opposition en cas de perte ou de vol.

Espèces : qu’avez-vous à déclarer ?

Si vous décidez d’éviter au maximum les frais bancaires liés aux retraits à l’étranger, vous pouvez emporter avec vous une importante somme d’argent liquide. Dans ce cas, prenez contact avec votre banque au minimum 48h à l’avance. Cela leur permettra de s’approvisionner et éventuellement de commander des devises. Vous pouvez également opter pour les bureaux de change qui ont l’avantage de disposer des devises sur place. Si vous transportez plus de 10 000€ en espèces, vous devez les déclarer à la douane.

Chéquier : à éviter !

Le chéquier n’est pas le moyen le plus adapté pour un séjour à l’étranger. En effet, les chèques ne sont pas acceptés par tous les commerçants. Ils occasionnent également des frais importants (de 15 à 25 € par chèque émis), même s’ils sont rédigés en euros. En cas de perte ou de vol, les démarches pour faire opposition sont plus compliquées : déclaration de vol le jour même au centre national d’appel pour les chèques perdus ou volés (CNACPV) ou appel à un numéro indiqué par votre banque, déclaration de vol auprès des autorités locales, confirmation de la demande d’opposition par écrit auprès de votre banque dans les 48h, etc.

 

Dans tous les cas, soyez prudents lorsque vous sortez vos moyens de paiement dans un endroit public !

 

  • En savoir plus :

- Démarches à effectuer en cas de perte ou de vol de carte bancaire

- Démarches à effectuer en cas de perte ou de vol de chèque

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.