Depuis fin août 2012, le prix du carburant a diminué de 6 centimes par litre maximum, pris en charge à la fois par l'Etat et par les pétroliers. Mais comment se décide une hausse ou une baisse des prix à la pompe ? Quelles sont les composantes du prix de l’essence ?

Le « prix du carburant » : de quoi s’agit-il exactement ?

Le prix du carburant à la pompe ne dépend pas uniquement des cours du pétrole. De nombreux autres facteurs entrent dans sa composition (1).

En 2011 par exemple, le prix d’un litre d’essence Sans Plomb 95 se répartissait de la manière suivante :
 

  • Taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TIPCE) : 40,8 %.
  • Prix du brut : 33,5 %.
  • TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) sur le produit : 8,4 %.
  • TVA sur TIPCE : 8 %.
  • Distribution : 7 %.
  • Raffinage : 2,3 %.

Pour le diesel, il se répartissait comme suit :

  • Taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TIPCE) : 32,8 %.
  • Prix du brut : 37,6 %.
  • TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) sur le produit : 10 %.
  • TVA sur TIPCE : 6,2 %.
  • Distribution : 7,1 %.
  • Raffinage : 6,2 %.

Dans les deux cas, une grande partie du prix  (entre 49 % et 57 %) est composée de taxes : TIPCE, qui a remplacé la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers (TIPP), et TVA. Quant aux parts respectives du raffinage et de la distribution, elles représenteraient environ 10 % du prix total.

Quels leviers pour faire fluctuer le prix du carburant ?

Les diverses taxes permettent à l’Etat, aux départements et aux régions de récupérer entre 50 % et 60 % du prix du litre de carburant (2). Ce sont donc sur ces composantes que les pouvoirs publics peuvent intervenir pour faire varier le prix.

Quant aux distributeurs, c’est en réduisant leurs marges sur le raffinage et la distribution qu’ils parviennent à contribuer à la baisse du prix de l’essence.
 

(1) Source : Union Française des Industries Pétrolières
(2) Source : Banque mondiale

Dossier mis en ligne le 17/09/2012

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions