caution_locataire

La caution d'un locataire : un engagement à ne pas prendre à la légère

Avant de louer un appartement, n’oubliez pas d’envisager la question de la caution. A quoi engage la caution ? Est-ce la même démarche en cas de colocation ? Et comment faire pour louer lorsque vous ne disposez pas de garant ? Quelques points essentiels à connaître.

A quoi engage la caution ?

En cas d’impayés de votre part, la personne qui se porte caution pour vous s’engage à régler l’ensemble de vos dettes locatives, à savoir :

  • votre loyer, vos charges ainsi que les éventuels intérêts liés à vos retards de paiement,
  • les frais de remise en état du logement, si celui-ci a été dégradé.
 
La caution engage pour toute la durée du bail en cours.

Pour se porter caution, il faut être en mesure de fournir au propriétaire un certain nombre de documents justificatifs, tels que des bulletins de salaire, un contrat de travail ou encore une copie du livret de famille.

Si le cautionnaire n’est pas en mesure de payer les dettes locatives, le propriétaire du logement est en droit de faire saisir ses biens personnels ou ses revenus.

Caution et colocation

Dans le cadre d’une colocation, chaque locataire dispose d’une caution. En cas d’impayés, chacune des personnes qui se portent caution s’engage à régler l’intégralité des dettes locatives.

La Garantie des Risques Locatifs (GRL)

Si le propriétaire a souscrit une Garantie des Risques Locatifs (GRL), le locataire n’a pas à fournir de caution.
Pour le propriétaire, la GRL permet de couvrir les impayés, les dégradations locatives et les frais de contentieux.

La Garantie des Risques Locatifs peut s’appliquer uniquement si :

  • le loyer est inférieur à 2 000 € mensuels,
  • le loyer ne dépasse pas 50 % des revenus mensuels du locataire.

Dossier mis en ligne le 28/12/2012

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.