Skip to main content

Les 5 grands avantages du Plan d’épargne retraite (PER)

En février 2022, près de 3 millions d’assurés détenaient un Plan d’épargne retraite (PER), pour une épargne totale de 36,1 milliards d’euros(1). Il faut dire que ce support d’épargne retraite présente de nombreux avantages. Il vous permet notamment de regrouper l’ensemble de l’épargne que vous avez accumulée sur vos anciens contrats.

Qu’est-ce qu’un Plan d’épargne retraite (PER) ?

Proposé depuis le 1er octobre 2019, le Plan d'épargne retraite (PER) est un produit d'épargne retraite qui a progressivement remplacé les anciens contrats retraite, ces derniers n'étant plus commercialisés depuis le 1er octobre 2020. 

Le PER peut prendre trois formes différentes.

  • Le PER individuel : ouvert à tous, ce produit d’épargne succède aux contrats Madelin pour les indépendants et aux Perp (Plans d'épargne retraite populaire).
  • Le PER d'entreprise collectif : proposé à titre facultatif aux salariés d'une entreprise, ce contrat a remplacé le Perco (Plan d'épargne pour la retraite collectif).
  • Le PER d'entreprise obligatoire : succédant aux contrats Article 83, ce PER est proposé par l’employeur à tous ses salariés ou à une catégorie d’entre eux (cadres par exemple). Les salariés concernés ont l’obligation d’y adhérer.

Ces évolutions ont un objectif principal : simplifier et harmoniser les règles de l’épargne retraite afin d’inciter les Français à se constituer un complément de retraite.


1. Une sortie plus souple

Les anciens contrats retraite, dans la majorité des cas, vous oblige à récupérer votre épargne sous forme de rente viagère. Il s’agit d’une somme qui vous est versée, mensuellement ou trimestriellement, jusqu’à votre décès.

Avec les PER, vous avez désormais le choix entre trois modes de sortie. Vous pouvez récupérer votre épargne :

  • en rente viagère ;
  • en capital : vous récupérez une partie ou l’intégralité de vos versements et intérêts (à l’exception des versements obligatoires sur le PER d’entreprise obligatoire qui doivent être liquidés sous forme de rente) ;
  • avec une combinaison des deux : rente viagère et capital.

Autre avantage : dorénavant, vous pouvez récupérer le capital de votre contrat retraite en plusieurs fois. Votre PER reste ainsi ouvert et l’épargne non liquidée continue d’être valorisée.


2. Des cotisations déductibles

Avec les PER, vous pouvez également déduire vos versements de votre revenu imposable, vous permettant ainsi de réaliser des économies d’impôt. Cette déduction est accordée dans la limite des plafonds en vigueur et selon votre statut (le plafond le plus important doit être retenu).

 
  PLAFOND DE DÉDUCTION
  Salarié Travailleur indépendant
Déduction minimale 4 114 € 4 114 €
+ 15 % du bénéfice imposable
compris entre 41 136 € et
329 088 €
Déduction maximale 10 % des revenus professionnels
dans la limite de 32 909 €
10 % des bénéfices imposables (dans la limite de 329 088 €)
+ 15% du bénéfice imposable
compris entre 41 136 € et
329 088 €
 

Exemple : vos revenus professionnels salariés sont de 55 000 €
Vous pouvez déduire jusqu’à 5 500 € (10 % de 55 000 €) de versements de votre revenu imposable, ce montant étant supérieur à la déduction minimale (4 114 €).

Toutefois, la déduction n’est pas obligatoire. Si vous décidez de ne pas déduire vos versements de votre revenu imposable, car vous n’êtes pas imposable par exemple, vous profitez d’un avantage fiscal à la sortie.

Autre avantage : vous êtes exonéré d’imposition sur les sommes issues de l’intéressement, de la participation et des abondements employeurs versées sur votre PER d’entreprise, en entrée comme en sortie.


3. Des anciens contrats transférables vers le PER

Dorénavant, vous pouvez transférer l’épargne de vos anciens contrats retraite vers un PER. Totalement facultatifs, ces transferts sont recommandés afin de regrouper votre épargne retraite au sein d’un même contrat et d’en simplifier la gestion. Cette portabilité est accordée pour tous vos anciens supports d’épargne :

  • Perp ;
  • contrats Madelin ;
  • Préfon ;
  • Perco ;
  • Corem ;
  • CRH ;
  • contrats article 83.


150 000 assurés ont transféré un ancien contrat retraite vers un PER en février 2022, pour un montant de 5,2 milliards d'euros (1).

Autre avantage : vous pouvez réaliser des transferts entre vos différents PER afin de n’avoir qu’un seul contrat. Ces transferts répondent à certaines règles :

  • transfert gratuit et sans frais pour les PER de plus de 5 ans ;
  • en supplément, un transfert gratuit tous les 3 ans pour les PER collectifs ;
  • pour les PER d’entreprise obligatoires, le transfert n’est possible qu’après avoir quitté l’entreprise

4. Un déblocage anticipé simplifié

En théorie, l’épargne retraite accumulée est bloquée sur le contrat jusqu’au départ à la retraite. Avec les PER, vous pouvez désormais récupérer votre capital de manière anticipée pour acheter votre résidence principale (à l’exception des cotisations correspondant à des versements obligatoires).

D’autres cas de déblocages anticipés, déjà proposés par les anciens contrats retraite, sont également proposés par le PER. Vous pouvez ainsi récupérer une partie ou l’intégralité du capital en cas de :

  • situation d’invalidité de vous ou de l’un de vos ayants droit (conjoint ou enfants) ;
  • décès de votre conjoint avec qui vous êtes marié ou pacsé ;
  • fin de droit aux allocations chômage ;
  • surendettement ;
  • liquidation judiciaire entraînant la fin d'une activité non salariée.


5. Et aussi…

L’ouverture d’un PER vous offre également de nombreux autres avantages.

  • Des frais plus facilement lisibles : suite à un rapport du Conseil Consultatif du Secteur Financier (CCSF), les assureurs ont signé un accord non contraignant pour favoriser la transparence des contrats. À travers celui-ci, ils s’engagent à délivrer une fiche standard commune, présentant notamment les frais.
  • Aucune imposition avant la sortie : les plus-values et intérêts que vous dégagez grâce à votre PER ne sont pas imposés tant que vous ne retirez pas votre épargne.
  • Une gestion personnalisable : en plus d’avoir accès à un large choix de supports d’investissement (fonds euros et unités de compte), la gestion de votre contrat est – par défaut – déléguée à votre assureur. Si vous le souhaitez, vous pouvez malgré tout gérer votre épargne par vous-même.
  • Le libre choix de vos bénéficiaires : vous pouvez choisir librement les bénéficiaires de votre PER (conjoint, enfants, proche, etc.). Il s’agit de la ou des personnes qui profiteront de votre capital si vous veniez à décéder avant la fin du contrat.
  • Un large choix de versements : votre contrat peut être alimenté avec des versements libres, des versements obligatoires, des sommes provenant de votre épargne d’entreprise (intéressement, participation, compte épargne-temps, etc.) ou encore avec les versements et l’abondement de votre employeur.

(1) Source : Communiqué de presse : En février 2022, l’assurance vie maintient sa dynamique - France Assureurs - 2022

 

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.