Skip to main content
Les nouveaux véhicules électriques individuels

Les nouveaux véhicules électriques individuels

Officiellement, on les appelle « engins de déplacement personnels ». Ces véhicules électriques d’un genre nouveau surgissent silencieusement, de plus en plus nombreux, sur les trottoirs et les pistes cyclables. Avec leur allure de jouets, ils étonnent… et ils plaisent. Innovants, ludiques, écologiques, ils ont déjà séduit un million et demi d’utilisateurs en France, essentiellement dans les villes.

Les différents engins    

On en distingue 4 types : le gyropode (quelquefois appelé segway, nom de la marque qui a lancé le premier modèle de gyropode en 2001), le gyroskate (ou hoverboard), la monoroue (appelée aussi gyroroue, monocycle ou roue électrique), la trottinette (ou patinette) électrique. Quelles appellations l’emporteront dans l’usage courant ? L’avenir le dira. 


Ils sont connectés  

De plus en plus de modèles s’accompagnent d’une application mobile qui communique avec l’engin. L’utilisateur peut notamment consulter le niveau de la batterie et suivre son trajet sur une carte géolocalisée. Certaines roues sont même équipées de haut-parleurs pour diffuser la musique de votre smartphone ! 


En ville, au golf… et dans les entreprises      

On rencontre surtout ces engins en ville où ils sont l’avant-garde d’une nouvelle mobilité, ludique et propre. Mais ils ont aussi conquis d’autres territoires. Certains gyropodes, trop lourds pour les déplacements urbains, sont très appréciés pour leur stabilité sur les parcours de golf et… en entreprise. Equipé d’un panier, le gyropode devient un petit chariot de transport idéalement adapté aux allées et venues rapides dans les longues allées d’un entrepôt. 

Les règles de circulation

À ce jour, ces engins n'appartiennent à aucune catégorie du code de la route. Leur circulation dans l'espace public n'étant donc actuellement ni autorisée ni réglementée. Un point est clair : ils sont  interdits sur la chaussée. 
Trottoirs et zones piétonnes : tous les engins de déplacement personnels sont tolérés à condition de ne pas dépasser 6 km/h (c’est-à-dire la vitesse de la marche).
Pistes cyclables : monoroues et trottinettes électriques sont tolérées à condition de ne pas dépasser 15 km/h. 

Assurance et sécurité

L’assurance responsabilité civile est obligatoire. Elle peut être incluse dans votre contrat multirisque habitation. 
Certains assureurs commencent à proposer des contrats avec des garanties spécifiques. 
Casque et gilet de sécurité ne sont pas obligatoires mais recommandés.  
 

Circulation, équipement, sécurité : nouvelles règles

Pour renforcer la sécurité de tous, les usagers et les autres, une nouvelle réglementation entre en application très prochainement. Jusqu’à présent, il faut le rappeler, ces engins étaient autorisés sur les trottoirs, ce qui présentait un risque pour les piétons, en particulier les plus vulnérables : enfants et personnes âgées.
Voici les principales règles : elles concernent tous les engins de déplacement personnel.

Règles générales
>Il faut avoir au moins 12 ans pour utiliser un EDP.
>La vitesse d’un EDP doit être limitée à 20 km/h
>Il est interdit d’utiliser un EDP avec des écouteurs aux oreilles. 

Règles de circulation
>Les trottoirs sont désormais interdits aux EDP.
>Ils doivent utiliser les pistes ou bandes cyclables.
>En ville, ils peuvent circuler sur les routes limitées à 50 km/h.

Règles de sécurité
>Les EDP doivent être équipés de feux avant/arrière et d’un avertisseur sonore.
>Les usagers doivent porter des vêtement réfléchissants.
>Le port du casque est fortement conseillé. 

Les contrevenants s’exposeront à des amendes de 35 à 1 500 €.

La nouvelle mobilité urbaine

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.