Skip to main content

Les agents généraux au coeur de la stratégie de Generali France

Le développement du réseau des agents généraux est un axe important de la stratégie de Generali France. Rodolphe Plouvier, membre du Comité exécutif de Generali France, en charge de la distribution nous détaille les défis et enjeux de la profession.

Rodolphe Plouvier

Quelle est votre stratégie de développement pour le réseau d’agents généraux ?

Nous croyons fortement en notre réseau d’agents généraux. Il s’agit d’un mode de distribution d’assurance très adapté à l’environnement actuel.
Nos clients ont une connaissance de plus en plus fine des risques et des offres d’assurance. Ils attendent d’un agent des solutions d’assurance adaptées à leurs besoins, des réponses techniques de qualité et des conseils de prévention pour protéger leurs proches et leurs biens.
La force de nos agents généraux réside dans leur proximité avec les clients : ce sont des acteurs locaux, installés dans des territoires dont ils connaissent le tissu social et économique. Ils entretiennent avec les clients des liens de confiance solides.
Nous investissons significativement dans notre réseau d’agents généraux en les dotant notamment d’outils et de moyens pour soutenir leur développement. Nous installons également régulièrement de nouveaux agents. Autre signal fort de notre engagement envers la profession : l’acquisition en cours de La Médicale et de son réseau de 128 agents généraux.

Quelles sont les qualités d’un agent général ?

Un agent général est avant tout un chef d’entreprise et doit être entrepreneur dans l’âme : savoir développer son activité, maîtriser son compte de résultat et investir pour la croissance de son agence. Et bien sûr, il doit attirer des collaborateurs de talent, les retenir et développer leurs compétences.
Le métier d’assureur est technique. Un agent général doit comprendre les risques auxquels sont exposés les clients (particuliers, professionnels et entreprises), or ceux-ci sont de plus en plus souvent spécifiques et complexes. Par ailleurs la prévention joue un rôle essentiel dans la maîtrise de la sinistralité et l’agent doit être en mesure de sensibiliser ses clients aux bons réflexes d’organisation et de comportement, pour protéger leurs proches et leurs biens.
Il est également essentiel qu’un agent général dispose de réelles compétences commerciales pour prospecter de nouveaux clients et développer son portefeuille, face à une concurrence de plus en plus diverse.
Pour finir, la clé de la réussite d’un agent se situe dans sa capacité à comprendre la stratégie de la Compagnie, et de développer au sein de cette stratégie un partenariat gagnant-gagnant. Nos agents peuvent compter sur nous pour les accompagner dans la réussite de leur entreprise. Ils bénéficient d’une formation initiale de 17 semaines et d’un accompagnement dès l’élaboration de leur projet d’agence et tout au long de l’exercice de leur métier.


Generali met en place un programme « Agence Durable et Responsable ». De quoi s’agit-il ?

Les agences sont au cœur d’un programme ambitieux pour ancrer la durabilité au sein de nos réseaux de distribution ; celui-ci vise à bâtir le premier réseau d’agents RSE et bas carbone de France. 
Ce projet propose notamment aux agents de réaliser le bilan carbone de leur activité puis de réduire leurs émissions (notamment via le tri des déchets, l’optimisation de la consommation d’électricité et d’eau, l’amélioration de la performance écologique du bâtiment ou encore la compensation des émissions carbones).
Nous mettons également en place un parcours de formation et d’animation de nos agents sur les thèmes liés au développement durable et à nos offres à forts impacts environnementaux et sociaux


Comment voyez-vous l’évolution du métier dans les années à venir ?

C’est un défi passionnant qui attend les agents généraux : avec l’essor des données, notre compréhension des risques est de plus en plus fine et cela va renforcer notre capacité à apporter des conseils sur-mesure à nos clients. La prévention va également jouer un rôle majeur : les agents auront un rôle de conseil et de sensibilisation de leurs clients. Ce sera fondamental dans un contexte de multiplication des risques, notamment climatiques.
En plaçant la proximité, le conseil et la confiance au cœur de leur activité comme nous le faisons chez Generali, je suis convaincu que le métier d’agent général a de beaux jours devant lui !
 

Partager