Skip to main content

Quelles questions se poser avant de renouveler sa flotte auto entreprise ?

Le renouvellement du parc automobile est un moment décisif de la vie de l’entreprise. Découvrez les principales questions à vous poser en amont de ce projet afin d’en garantir le succès.

1. Quel est l’état actuel de la flotte automobile d’entreprise ?

En premier lieu, l'employeur ou le gestionnaire du parc doit réaliser un état des lieux de l'existant. L'enjeu est à la fois d'évaluer l'état de la flotte automobile de l'entreprise, mais également les besoins de mobilité des collaborateurs. Cette analyse doit porter sur plusieurs points essentiels :

  • le nombre de véhicules et leur nature (voiture particulière, utilitaire, etc.) ;
  • l’ancienneté du parc et son état global ;
  • son kilométrage moyen ;
  • la distance moyenne des déplacements réalisés ;
  • ses émissions moyennes de CO2 ;
  • la sinistralité rencontrée ;
  • la part de véhicules à renouveler ;

ou encore les attentes spécifiques des conducteurs.



Bon à savoir : En 2021, 805 941 voitures particulières (VP) et véhicules utilitaires légers (VUL) ont été immatriculés par les entreprises.

 

2. Quelle est la réglementation sur les véhicules d’entreprise ?

Comme le stipule la loi d'orientation des mobilités, les entreprises privées gérant un parc de plus de 100 véhicules ont l'obligation d'intégrer une part croissante de véhicules à faibles émissions (VFE) à leur flotte. Lors des renouvellements annuels, les VFE doivent compter pour au moins (2) :

  • 10 % du parc depuis le 1er janvier 2022 ;
  • 20 % à partir de 2024 ;
  • 40 % à partir de 2027 ;
  • 70 % à partir de 2030.

 

 
Pour les autres entreprises, la réduction des émissions de CO2 est également un enjeu de taille, notamment en raison des contraintes de plus en plus nombreuses (malus écologique, zones à faibles émissions mobilité, etc.).
 

 3. Quels véhicules choisir pour renouveler sa flotte auto ?

L’entreprise doit sélectionner des véhicules adaptés à ses besoins d’usage, mais également à l’état actuel de son parc auto et à la réglementation applicable. Pour cela, plusieurs critères doivent être étudiés.

  • La catégorie des véhicules : citadine, berline, utilitaire, etc.
  • L’énergie : thermique, hybride ou encore électrique.
  • L’état : neuf ou d’occasion.
  • Les caractéristiques techniques : émissions de CO2, autonomie électrique, consommation d’énergie (carburant ou électricité), etc.
  • Le budget.

4. Comment organiser le renouvellement de sa flotte auto ?

Après avoir identifié les véhicules dont elle a besoin, l’entreprise doit s’interroger sur la concrétisation du renouvellement de sa flotte automobile, et ce, sur plusieurs éléments essentiels.

  • La date de renouvellement et sa planification pour les années à venir.
  • Les délais de livraison des nouveaux véhicules.
  • Le mode de financement : fonds propres, LOA (location avec option d’achat) ou encore LLD (location longue durée). 3 entreprises sur 4 affirment vouloir recourir à la LLD pour financer leur flotte automobile dans les 3 ans à venir (1).
  • Les offres des distributeurs, notamment si elles intègrent une proposition de reprise du parc existant.
  • L'assurance de la flotte d’entreprise : selon les formules et les garanties proposées.
     

A lire aussi :

 

Sources :(1) Bilan marché 2021 - Arval Mobility Observatory - 2022(2) Développer l'automobile propre et les voitures électriques - Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires - 2022(3) Baromètre des Flottes et de la Mobilité 2021- Arval Mobility Observatory - 2021

 

 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.