Réalisé chaque année, l’inventaire des stocks est une étape obligatoire qui permet aux entreprises de vérifier le niveau des marchandises destinées à être revendues ou des fournitures consommables. Mais pour qu’il soit bien réalisé, une bonne organisation et une juste valorisation des marchandises sont nécessaires.

À quoi sert l’inventaire physique des stocks ?

Le stock est un actif possédé par l’entreprise, destiné à être vendu ou consommé au cours de l’activité.
Un stock peut être constitué autant par un commerçant que par un professionnel libéral. Il permet de recenser l’ensemble des actifs détenus par la société et de déterminer s’il existe des écarts entre les unités théoriques affichées (de manière informatique) et les unités réelles.

Plusieurs raisons peuvent expliquer de tels écarts :

  • la perte ;
  • le vol ;
  • la casse ;
  • la dégradation (dans ce cas, il faut estimer le degré de dépréciation à attribuer aux actifs concernés) ;
  • les erreurs sur les quantités livrées ;
  • les erreurs sur les quantités envoyées.
     

Que faut-il répertorier ?

Les stocks sont composés :

  • des marchandises ;
  • des matières premières ;
  • des matières et fournitures consommables ;
  • des productions en cours ;
  • des produits intermédiaires ;
  • des produits finis ;
  • des produits résiduels ;
  • des emballages non récupérables.
     

Comment procéder ?

Il est conseillé de suspendre l’activité de l’entreprise durant l’inventaire ou de la réduire au maximum.

Et pour suspendre l’activité le moins longtemps possible, deux solutions :

  • mettre tout le personnel à contribution ;
  • effectuer une partie de l’inventaire de nuit.

Au lancement de l’inventaire, chacun doit disposer d’une feuille de comptage sur laquelle il indique la référence du produit (nom ou code-barres) et précise le nombre d’unités correspondantes. Afin d’éviter les doubles comptages, vous pouvez :

  • constituer des équipes (par famille de produits, par pièces, par étage, etc.), ce qui vous permettra de déterminer précisément qui va recenser quoi ;
  • tracer une croix sur les cartons qui viennent d’être recensés.

Une fois l’inventaire terminé, pensez à bien vérifier que toutes les pièces ont été inspectées et qu’aucun stock, aucun carton ni palette n’a été oublié dans un coin, un couloir ou un local de stockage loué séparément.

Comment valoriser ses stocks ?

Il existe différentes manières de comptabiliser la valeur d’un stock.

Dans certains cas, la méthode peut être imposée par le Plan comptable général. Dans d’autres, l’entrepreneur peut choisir la méthode la plus adaptée à ses besoins.

La technique généralement utilisée est celle du coût moyen unitaire pondéré (CUMP), qui considère que lors de l’inventaire, toutes les pièces valent le même prix moyen, et ce, quelle que soit leur date d’entrée au stock.
 

Dossier mis à jour le 24/2/2014
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.