Skip to main content
Comment élaborer un budget prévisionnel ?

Comment élaborer un budget prévisionnel ?

Le budget prévisionnel est une étape indispensable dans le développement de votre entreprise. Il est basé sur une estimation réaliste de vos dépenses et de vos recettes et vous permet d’anticiper votre futur résultat.

Grâce à cet exercice, vous pourrez planifier vos besoins en trésorerie, revoir vos objectifs à la hausse ou à la baisse et motiver vos équipes

Voici tous nos conseils pour réussir l’élaboration de votre budget prévisionnel.

Qu’est-ce qu’un budget prévisionnel ? 

Il s’agit d’un tableau financier regroupant l’ensemble des dépenses (ou « charges ») et des recettes (ou « produits ») liées à votre projet pour l’année en cours ou à venir. L'année concernée est appelée « exercice ». Elle correspond généralement à une année civile et fiscale.
Le budget prévisionnel c'est la feuille de route que vous allez suivre tout au long de l'année. De nombreuses entreprises font, à tort, l’impasse sur cet exercice.

Pourquoi établir un budget prévisionnel ?

Le budget prévisionnel est le reflet de la santé financière de votre entreprise. Son objectif est de vérifier la viabilité, la performance et la rentabilité de votre projet à partir de chiffres réels et projetés.
L'établissement d'un budget prévisionnel consiste à recenser, identifier et classer vos dépenses puis vos recettes, puis à réaliser des ajustements pour atteindre l'équilibre ou la marge espérée.
En cas de manque de recettes ou de charges trop élevées, vous risquez un déficit budgétaire.
 
Vous devez vous référer à ce budget prévisionnel régulièrement en cours d'année, si possible tous les mois. Toute modification de l'un des éléments du tableau peut avoir une incidence importante.
Par exemple, si votre fournisseur décide d'augmenter ses frais de port de 10 %, vous devez vous assurer que vous disposez d'une trésorerie suffisante pour financer cette dépense supplémentaire.

Comment établir un budget prévisionnel ?

1. Prévoir vos dépenses

Elles peuvent être très nombreuses. Vous ne pourrez pas toutes les recenser. Voici une liste pour vous guider et vous permettre d’être le plus exhaustif possible. 

Les charges d'exploitation :                                                 
•    les approvisionnements ;
•    la sous-traitance.

Les achats de fournitures :
•    l'eau, électricité ;
•    les fournitures d'entretien ;
•    les fournitures administratives ;
•    les fournitures diverses.

Les charges externes :
•    les loyers de crédit-bail ;
•    les loyers et charges locatives ;
•    les différentes assurances ;
•    l'entretien des locaux et du matériel ;
•    la documentation utile.

Les autres charges externes :
•    les honoraires des prestataires ;
•    les frais d'actes et de contentieux ;
•    l'affranchissement, le téléphone ;
•    la publicité ;
•    les frais de transport (carburant notamment) ;
•    l'emballage et le conditionnement ;
•    les voyages et déplacements ;
•    les charges diverses.

Les impôts et les taxes :
•    la TVA ;
•    la contribution économique territoriale (CET).

Les frais de personnel :
•    les salaires et les charges salariales ;
•    les commissions versées.

Les dotations aux amortissements, les charges financières :
•    les remboursement d'emprunts ;
•    les intérêts payés ;
•    les AGIOS.


Les charges exceptionnelles :
•    les pénalités ;
•    les dons ;
•    les rappels d’impôts.
 

2. Identifier vos recettes

Il s’agit là d’identifier tout ce qui rapporte de l’argent à votre entreprise :

  • la vente de marchandises ;
  • les prestations de services ;
  • la production stockée (variation de stocks de produits finis) ;
  • les produits financiers (en cas d'investissements en Bourse) ;
  • les cotisations ou les adhésions (pour les associations) ;
  • les subventions et aides diverses (pour les associations et les entreprises).

Il existe des logiciels de gestion pouvant vous aider à élaborer votre budget prévisionnel. En revanche, nous déconseillons le recours à des modèles téléchargeables sur le web : chaque entreprise et chaque projet ayant ses propres spécificités, il est compliqué de coller à un modèle préétabli. 


A noter : ce budget reste « prévisionnel ». Il sera donc amené à évoluer selon les éléments supplémentaires que vous aurez à votre disposition en cours d'année (nouvelles fournitures à acheter, changement de fournisseur, impôts supplémentaires, évolution du marché…).


Avec qui construire votre budget prévisionnel ?

En cas de direction collégiale, réunissez-vous avec vos associés. Réaliser un bilan de l'année en cours est indispensable pour pouvoir se projeter dans le futur. Définissez ensemble vos objectifs, vos pistes d'amélioration, les éventuelles restrictions à envisager, etc.f
Puis présentez votre budget prévisionnel aux autres responsables de l'entreprise pour leur expliquer vos attentes : responsable commercial, directeur des ventes, responsable du marketing, de la communication,  etc.
Une fois votre projet clairement établi et validé,  transmettez-le à votre comptable ou expert-comptable. Celui-ci établira par la suite le besoin en fonds de roulement (BFR), le compte de résultat, etc.

Un véritable outil d’aide à la décision

Consultez chaque mois votre budget prévisionnel afin de vérifier que vous êtes en accord avec vos prévisions et votre stratégie.
 
Si vous vous rendez compte que votre chiffre d'affaires ne décolle pas, vous pouvez décider de suspendre ou de supprimer certains investissements.
A contrario, si vos rentrées d'argent sont supérieures à vos attentes, vous pouvez récompenser vos collaborateurs en leur attribuant des primes exceptionnelles.
 
Afin de faire face aux imprévus, n'hésitez pas à imaginer différents budgets prévisionnels, chacun prenant en compte des hypothèses spécifiques tels qu’un marché à la hausse, une pénurie dans l’approvisionnement, l’arrivée de nouveaux concurrents, etc.

Le budget prévisionnel a aussi son importance en matière de management. En temps de crise, si vous êtes amené à revoir vos prévisions à la baisse, la présentation de votre budget sera l'occasion de préparer vos collaborateurs à l'imminence d'une période difficile.
A l'inverse, un prévisionnel ambitieux démontre la santé d'une entreprise et constitue un puissant levier de motivation pour les salariés.

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.