Comment lutter contre le cyberharcèlement de vos enfants ?

26/04/2018

Diffusion de rumeurs, de photos dégradantes ou encore messages d’insultes… Le harcèlement n’est pas un phénomène nouveau dans les cours d’école, mais il a pris de nouvelles formes. Avec le développement des nouvelles technologies, il est devenu très facile de créer des faux profils sur internet, de pirater des comptes et de harceler sans répit vos enfants sous couvert d’anonymat. Comment savoir si votre enfant est cyberharcelé et comment le protéger ?

Comment lutter contre le cyber harcèlement de vos enfants ?

Qu’est-ce que le cyberharcèlement ?

Forme relativement récente de harcèlement, le cyberharcèlement se propage essentiellement par sms et chat sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’intimider voire d’humilier un élève par des moqueries,des injures, de la diffamation, des menaces et même une usurpation d’identité.

«C’est la fréquence et la teneur insultante ou obscène des propos qui constitue le harcèlement ». L’auteur est souvent une connaissance de la victime rencontrée à l’école, par des amis ou un club sportif.

Bien que les auteurs des propos soient tenus pour responsables, la responsabilité des « intermédiaires techniques » peut aussi être engagée s’il est avéré qu’ils avaient connaissance des messages publiés et qu’ils ne les ont pas retirés. Ces intermédiaires peuvent être les responsables d’un forum, d’un réseau social, d’un jeu en ligne ou d’un hébergeur de blog…

Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Une victime de cyberharcèlement a souvent tendance à se replier sur elle-même et à garder le silence.

D’autres indices doivent vous mettre la puce à l’oreille, surtout si votre enfant manifeste plusieurs de ces signes en même temps : anxiété, peur, plaintes récurrentes, troubles du sommeil, retards voire absence à l’école oubli de son matériel, résultats scolaires en baisse

Attention, ne sous-estimez pas ces manifestations et agissez rapidement dès que vous avez un doute.

Comment accompagner vos enfants ?

Les enfants ont accès très jeune à internet (9 ans) car ils sont équipés de plus en plus tôt de téléphones, d’ordinateurs et de tablettes. Il est de votre responsabilité d’accompagner leurs premiers pas dans l’utilisation des outils numériques comme pour n’importe quel autre apprentissage.

Il faut donc :

  • prévenir les risques en les expliquant et en parlant des dérives possibles liées à un comportement malvenu sur le net ;
  • établir des règles d’utilisation d’internet et des jeux vidéos en définissant ensemble le temps passé, les horaires de connexion et les sites utilisés. Et négocier un droit de regard sur les publications et les amis virtuels de vos enfants ;
  • rappeler les règles de bon sens qui sont parfois oubliées sur internet, comme par exemple :
  • régler les paramètres de confidentialité ;
  • bien choisir ses identifiants ;
  • ne communiquer à personne ses identifiants et ses mots de passe ;
  • ne pas diffuser de données personnelles (numéro de téléphone, adresse…) ;
  • éviter de diffuser des photos, notamment si elles sont gênantes, dénudées ou trop suggestives ;
  • n’accepter en « ami » que des personnes que l’on connaît vraiment ;
  • rester méfiant avec les rencontres virtuelles.

Pour protéger vos enfants, vous devez impérativement vous plonger dans l’univers d’internet pour en comprendre le fonctionnement et les guider.

Tous les fournisseurs d’accès à internet proposent désormais un logiciel de contrôle parental gratuit. Mais certains vont également plus loin dans la prévention, comme Orange qui a mis en place une rubrique entièrement dédiée aux parents dans son mini-site « Bien vivre le digital ». Cette action s’inscrit dans le cadre de son partenariat avec l’association e-Enfance.

Comment lutter en cas de cyberharcèlement ?

Briser le silence est le premier pas contre le cyberharcèlement. Il est nécessaire de rassurer votre enfant, de parler avec lui et de lui faire comprendre qu’il n’est pas seul.

Vous devez ensuite rapidement rassembler toutes les preuves avant qu’elles ne soient effacées. Vous pouvez faire des captures d’écran des messages reçus par sms et par mails et les imprimer.

Ensuite, supprimez tous les contenus en ligne et signalez-les auprès des modérateurs.

Enfin, portez plainte et constituez-vous partie civile.

Pour vous accompagner dans ces démarches, vous avez accès à un numéro national gratuit Net Écoute 0800 200 000. Ce service a été mis en place grâce au partenariat entre le ministère de l’Éducation nationale et l’association e-Enfance dans le cadre du programme européen Safer Internet (Pour un Internet plus sûr).

Vous y trouverez du soutien, mais aussi et surtout des informations, des conseils et des mesures concrètes, comme par exemple la marche à suivre pour demander la fermeture d’un compte Facebook. Net Écoute est en contact quotidien avec ce réseau social et coopère également avec l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication.

Comment lutter contre le cyber harcèlement de vos enfants ? infographie

Sources :
-
e-enfance.org ;
-
nonauharcelement.education.gouv.fr ;
-
service-public.fr ;
-
jeunesetmedias.ch/fr ;
-
unesdoc.unesco.org ;
-
bienvivreledigital.orange.fr.