Comment entretenir votre voiture en hiver ?

05/02/2018

En hiver plus que jamais, votre voiture mérite toute votre attention. Chutes de neige, pluie, verglas, basses températures, nuits qui tombent rapidement... toutes ces « agressions » peuvent nuire à votre sécurité et à celle des autres. Voici quelques conseils pour entretenir votre véhicule et rouler dans les meilleures conditions.

Comment entretenir votre voiture en hiver ?

Avant même de vous lancer sur les routes en hiver, un entretien régulier de votre voiture est une base importante pour assurer sécurité, économie de carburant et durée de vie prolongée de votre moteur.

Les niveaux de liquides, la pression des pneus, l’usure des freins ou encore l’état des phares doivent être vérifiés tout au long de l’année. Lorsque les températures baissent, c’est l’occasion idéale pour réaliser un diagnostique complet du véhicule, que tout garagiste peut vous proposer sur différents points de contrôle selon les enseignes. Et, à vous ensuite de prendre le relais pour l’entretien quotidien, tout aussi important.
 

Pneus

Différents types de pneumatiques sont proposés pour s’adapter aux conditions de roulage spécifiques en hiver.

  • Les pneus hiver sont recommandés afin d’améliorer l’adhérence lorsque la température extérieure est inférieure
    à +7°C.
  • Les pneus 4 saisons, théoriquement efficaces toute l’année, peuvent convenir dans des conditions plus clémentes (en ville ou si vous habitez dans le sud de la France par exemple).
  • Les chaînes à neige doivent être utilisées uniquement lorsque les chutes de neige sont très importantes et que la route en est recouverte. Sinon elles sont interdites. Les chaussettes à neige peuvent aussi être pratiques mais elles ne remplacent pas les chaînes lorsque celles-ci deviennent obligatoires.

Phares

Si le bon fonctionnement des phares (et de toutes les ampoules du véhicule) est une obligation réglementaire, c’est un enjeu d’autant plus important en hiver. Vous pouvez vérifier facilement qu’aucune ampoule n’a grillé mais seul un professionnel aura l’expertise pour évaluer si la hauteur des faisceaux ou leur intensité sont conformes.

Batterie

Ah ! le fameux toussotement du moteur lorsque celui-ci n’arrive plus à démarrer... L’hiver est propice aux pannes de batterie. Si elle est trop vieille (à partir de 5 ans environ), il est peut-être temps de la changer. Un professionnel vous aidera dans cette démarche : la manipulation peut être dangereuse. Pensez aussi à vous équiper de câbles de démarrage pour repartir si elle est simplement déchargée.

Vitres

En hiver, il est fréquent de retrouver les vitres de votre voiture recouverte une épaisse couche de givre au petit matin. Achetez un gratte-vitre (avec un bras télescopique pratique) et, pourquoi pas, une éponge antibuée pour l’intérieur de l’habitacle. Vous pouvez aussi vaporiser du vinaigre blanc sur les vitres sèches et bâcher votre voiture en prévision du gel le lendemain : une astuce qui vaut aussi pour les serrures des portières.

Essuie-glaces

Privilégiez un changement des balais au début du printemps, lorsque l’hiver a fini de les abîmer. Néanmoins, anticipez leur remplacement si leur usure est trop importante.

Liquides

Utilisez du lave-glace antigel dont la résistance aux températures négatives est appréciable (jusqu’à -30°C). Vous pouvez aussi ajouter un additif antigel au liquide de refroidissement. Profitez-en pour vérifier le niveau d’huile du moteur et effectuez une vidange si la dernière est trop ancienne (tous les 10 000 km pour un véhicule essence et tous les 5 000 km pour un diesel, même si cela peut varier selon l’âge du véhicule).

Climatisation

Il est recommandé de l’enclencher de temps en temps (tous les 15 jours quelques minutes) pour assurer la bonne étanchéité du circuit.

Sources :

  • largus.fr
  • notretemps.com
  • euromasteur.fr
  • bodemerauto.com
  • entretien-voiture.ooreka.fr

Informations non contractuelles à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions de garantie, reportez-vous aux dispositions générales et particulières du contrat. La souscription d’un contrat demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.

Nos solutions