label-lauriers.png

   L'Auto Generali a reçu le Label d’Excellence 2017 des Dossiers de l’Epargne.

 

Si vous n'êtes pas encore couvert ou souhaitez effectuer un changement d’assurance auto, obtenez immédiatement votre tarif personnalisé à l’aide de notre simulateur en ligne :

 Réalisez votre tarification auto express

Trois formules au choix

Assurance au tiers, tiers étendu ou assurance tous risques… le contrat d'assurance auto « L’Auto Generali » vous propose 3 formules qui conviendront aux besoins de tous les conducteurs.

Un réseau de 1500 réparateurs agréés dans toute la France, un dispositif d’assistance à distance, des délais de réparation garantis, le prêt de véhicule gratuit… L’Auto Generali vous fera bénéficier aussi de nombreux avantages.

Dispense d’avance de frais en cas de bris de glace ou d’accident, valorisation à neuf du véhicule… L’Auto Generali vous proposera également de nombreuses garanties financières.

Comment sont calculés les tarifs de mon contrat d’assurance auto ?

En ligne ou en agence, pour établir un devis gratuit et calculer la prime de votre assurance auto, les assureurs s’appuient sur différents critères (valeur du véhicule, conducteurs habituels, …) qui permettent d’évaluer le risque à couvrir. Chaque assurance est alors libre de fixer ses propres tarifs et ses critères de tarification.

  • Le véhicule à assurer

Premier critère, votre véhicule : Les assurances prennent en effet en compte l’ensemble des caractéristiques lié au véhicule pour déterminer le risque à assurer : marque, modèle série, ancienneté, valeur. Ces caractéristiques seront prises en compte lors de l’indemnisation du véhicule en cas de sinistre : pièces de remplacement, réparations, valeur à neuf ou résiduelle.

  • Le profil des conducteurs habituels

Jeune conducteur ou senior… l’âge et l’expérience des conducteurs sont également des critères pouvant impacter directement sur la tarification de votre prime d’assurance auto. Les jeunes conducteurs voient ainsi leur prime d’assurance majorée automatiquement pendant les trois premières années après l’obtention du permis de conduire. Cette majoration pourra être de 50 % pour les conducteurs ayant eu recours à la conduite accompagnée. Cette surprime diminue de moitié chaque année sans accident responsable, et disparaît au bout de 3 années complètes d'assurance auto sans accident.

  • Les antécédents de conduite

L’ensemble des accidents, subis ou causés, par l’assuré peuvent être également pris en compte lors du calcul de la cotisation de l’assurance auto. Ils sont listés sur le relevé d’information, à fournir obligatoirement lorsque vous effectuez un changement d’assurance.

Les infractions routières, telles que les suspensions ou les annulations de permis, peuvent jouer également dans le calcul de la prime. Elles indiquent une conduite plus dangereuse de l’assuré, par conséquent une augmentation du risque à couvrir pour l’assureur, et déboucheront sur une augmentation de votre prime d’assurance.

  • L’usage du véhicule

Le montant de votre assurance auto peut  également être déterminé en fonction de l’usage que vous aurez du véhicule, si vous êtes gros rouleur ou petit rouleur, et de son mode de stationnement (garage privé, voie publique).

Assurance auto en responsabilité civile : une assurance obligatoire

Tous les véhicules terrestres à moteur, comme les voitures et deux-roues, doivent être obligatoirement assurés en responsabilité civile. Cette assurance couvre les dommages causés aux tiers avec le véhicule assuré.

  • Conduire sans assurance voiture, les risques encourus

Rouler sans assurance auto est un délit dont les conséquences sur le plan pénal peuvent être graves. Ce délit est puni d’une amende de 3 750 € pouvant s’accompagner de peines  complémentaires comme une suspension de permis de conduire et la confiscation du véhicule.

  • Nouveau - Défaut d’assurance auto, vers une amende forfaitaire en 2017

Attention, en 2017, la législation évolue : la conduite sans assurance (hors récidive) peut en effet désormais être sanctionnée d’une amende forfaitaire de 500 euros - minorée à 400 euros pour un règlement dans les 15 jours ou majorée à 1 000 euros au bout de 45 jours - sans passer par le tribunal. Le « défaut d’assurance » demeure néanmoins un délit. Les modalités d’application de ce nouveau dispositif, doivent être précisées par décret.

Dossiers
Le covoiturage : une pratique écologique et responsable

Le covoiturage : une pratique écologique et responsable

20/05/2017

Partager vos trajets avec plusieurs personnes ? Une idée simple qui conjugue nécessité (le coût élevé des carburants) et vertu (un geste efficace pour réduire la pollution).

Note de satisfaction globale
4,5 / 5 sur 418 avis clients

Rapidité de prise en charge

Excellent service, bon conseil, rassurant

Rapidité de la prise en charge