Vos enfants reçoivent parfois des sommes d'argent importantes, à l'occasion des étrennes, de leurs anniversaires ou des temps forts qui rythment leur vie (événements religieux, réussites scolaires...) Quels placements privilégier ? Nos conseils pour faire fructifier leurs économies en toute sécurité et les initier à l'épargne.

L’assurance vie pour préparer son avenir

Naissance, baptème, anniversaire, réussite scolaire, fêtes de Noël... Les occasions sont nombreuses pour épargner les étrennes que reçoit votre enfant.
En souscrivant un contrat d'assurance vie en euros à son nom, vous lui constituez, pas à pas, une épargne bienvenue une fois sa majorité atteinte, pour l'aider à anticiper ses projets à long terme. Ce placement offre en effet de nombreux avantages, parfaitement adaptés aux futurs besoins d'un enfant.

Des versements libres

L'assurance vie vous permet de déposer un capital dès l'ouverture du contrat et de verser des petits montants régulièrement.
Vous pouvez effectuer des versements quand vous le désirez, du montant de votre choix.

Une épargne sécurisée

Votre capital est garanti et vous profitez également d'une rémunération attractive.

Un pilotage sur-mesure

L'assurance vie est ouverte au nom de votre enfant. Jusqu'à ses 18 ans, vous pouvez effectuer librement des rachats (retraits) et des versements

Vous avez également la possibilité d'encadrer précisément l'usage qu'il fera de cet argent (financement des études, achat d'un logement...) et de fixer l'âge à partir duquel il pourra l'utiliser librement.

Une fiscalité avantageuse

Votre enfant touchera les sommes placées dans des conditions fiscales très favorables. Au bout de 8 ans de détention, les plus-values et intérêts sont en effet exonérés d'impôt dans la limite de 4 600 € par personne et par an (9 200 € pour un couple soumis à imposition commune).

 

Bon à savoir : Les donations sont un excellent moyen d'alimenter l'assurance vie de votre enfant. Tous les 15 ans, celui-ci peut recevoir, hors imposition, jusqu'à :

  • 100 000 € par parent,
  • 31 865 € par grand-parent,
  • 7 967 € par oncle/tante,
  • 5 310 € par arrière-grand-parent *.

Outre l'assurance vie, plusieurs placements permettent à vos enfants de se constituer une épargne sur laquelle ils pourront compter pour financer leurs projets.

Livret A et Livret Jeune

Afin d'apprendre à votre enfant à gérer ses économies, l'ouverture d'un livret d'épargne réglementé à son nom (Livret A, Livret Jeune) présente de nombreux atouts : un rendement garanti, des économies disponibles et une fiscalité attractive (intérêts exonérés d'impôts et de contributions sociales).
 
Le choix entre les 2 supports dépend essentiellement de l'âge de votre enfant :
  • Le Livret A, dont le taux de rémunération est de 1,75 % au 1er février 2013, peut être ouvert à tout âge,
  • Le Livret Jeune, disponible à partir de 12 ans, offre une rémunération au moins égale au Livret A et généralement supérieure. 

CEL et PEL

En ouvrant un CEL (Compte Epargne Logement) ou un PEL (Plan Epargne Logement) à votre enfant, vous lui constituez une épargne pour l'achat d'un futur bien immobilier
Avec un CEL, son épargne est rémunérée à 1,50 %** et reste disponible en permanence. Avec un PEL, son compte est bloqué pendant 4 ans mais la rémunération de l'épargne s'élève à 2,5 %**.
Le moment venu, votre enfant pourra bénéficier d'une offre de prêt immobilier à un taux avantageux ainsi que d'une prime accordée par l'Etat qui peut aller jusqu'à 1 525 €.

 

* au 1er janvier 2012
** au 1er février 2012
 

Dossier mis à jour le 15/01/2013

Informations non contractuelles à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions de garantie, reportez-vous à la notice d’information valant conditions générales et particulières du contrat. La souscription d’un contrat demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.

Nos solutions