Entretien de l'immeuble, réparations, services collectifs... Les charges de copropriété sont multiples et peuvent peser lourdement sur les copropriétaires. Nous vous proposons ici quelques pistes pour faire baisser la facture...

Faites la chasse aux gaspillages

Avec les autres membres du conseil syndical, dressez l'inventaire des charges courantes afin d'identifier les postes les plus « gourmands ». Passez chaque poste au peigne fin, en commençant par ceux qui génèrent les dépenses les plus importantes.

 

  • Le chauffage collectif 

- remettez à plat le contrat et faites jouer la concurrence,
- pour responsabiliser les copropriétaires, faites installer sur chaque radiateur des répartiteurs de chaleur, qui enregistrent la consommation de chacun,
- enfin, faites réaliser un diagnostic énergétique de votre immeuble pour connaître les travaux à effectuer en priorité : isolation de la toiture, pose de fenêtres à double-vitrage, remplacement de la chaudière...

  • Les assurances de l'immeuble

- vérifiez que la prime d'assurance correspond à la superficie réelle de l'immeuble. Veillez également à ce que la prime ne soit pas excessive par rapport aux caractéristiques de votre immeuble.
- veillez au bon entretien de l'immeuble, car des sinistres à répétition comme des fuites d'eau feraient flamber le montant de la prime. Limitez en revanche les franchises sur les garanties : même si elles peuvent vous permettre de réduire le montant de la prime, vous seriez moins bien remboursés en cas de sinistre.

  • La consommation d'eau froide 

- comparez les consommations de l'immeuble sur plusieurs années afin de détecter, par exemple, des fuites éventuelles ou un arrosage excessif des espaces verts,
- prévoyez l'installation de compteurs individuels d'eau froide. En responsabilisant les copropriétaires, vous pourrez faire baisser la consommation de 15 à 30 %,
- envisagez la souscription d'un contrat d'entretien de la robinetterie pour éradiquer les fuites.

  • Les contrats d'entretien

Recensez-les et renégociez-les dès qu'ils arrivent à échéance, en mettant les prestataires en concurrence.

  • Les ascenseurs

Assurez-vous que la maintenance est correctement effectuée toutes les 6 semaines. Vous pouvez demander l'affichage du certificat de passage du technicien, comme l'exige la loi.

Gestion de la copropriété : impliquez-vous davantage !

  • Réalisez vous-même certaines prestations

Pour réduire les charges de copropriété, pourquoi ne pas effectuer vous- mêmes certaines tâches : entretien des parties communes, menues réparations, achat direct de petit matériel en comparant les prix, etc.? A condition, bien entendu, d'en avoir le temps et l'envie.

  • Surveillez les honoraires du syndic

Certains syndics n'hésitent pas à transformer certaines tâches dites « courantes » en « exceptionnelles », ce qui entraîne des frais supplémentaires aux honoraires de gestion négociés annuellement. Or, cette pratique est abusive si le total des honoraires facturés en supplément sur une année dépasse 10 % des honoraires de base.

En outre, depuis 2009, le syndic ne peut plus réclamer d'honoraires sur les travaux d'entretien votés avec le budget prévisionnel. Veuillez à ce que cette règle soit bien appliquée !

  • Si besoin, passez en autogestion

Votre copropriété n'est pas satisfaite de son syndic ? Pourquoi ne pas gérer seul votre immeuble sous forme de syndic coopératif bénévole ? Certes, il faut y passer du temps, mais le résultat en vaut la peine : les charges peuvent baisser de 30 % et les devis pour travaux dans des proportions très importantes.

Dossier mis à jour le 03/12/2010

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.