Faire appel à un free-lance : l’atout flexibilité

 
14/04/2016
Faire appel à un free-lance

Pic d’activité, réduction momentanée d’effectifs, besoin d’une aide ponctuelle ou désir de développer un projet : autant de bonnes raisons de recourir à un collaborateur extérieur, entrepreneur comme vous.
 

Qu’est-ce qu’un free-lance ?

C’est un indépendant qui travaille à son compte pour différents clients. Entrepreneur individuel, auto-entrepreneur, gérant d’une société ou recourant au portage salarial… différents statuts existent, tous synonymes, pour vous, d’absence totale de formalités. Le free-lance facture ses prestations à l’entreprise qui le fait travailler et gère lui-même sa paie et ses cotisations sociales. Environ 700 000 personnes travaillent ainsi en France.
 

Quelles missions pour un free-lance ?

Développeurs informatiques, créatifs, graphistes, webmasters, traducteurs, rédacteurs… certains métiers se prêtent davantage que d’autres au statut de free-lance. Mais il est tout à fait possible de recruter en free-lance un chef de projet, un consultant en organisation, une assistante ou même un spécialiste des réseaux sociaux.
 

Sept bonnes raisons de choisir cette solution

  • S’offrir l’expertise d’un professionnel qualifié et l’assurance d’un travail bien fait, car un free-lance doit, par définition, toujours donner satisfaction pour conserver sa clientèle.
  • Disposer à tout moment des compétences souhaitées.
  • Acheter uniquement la prestation prévue, à un coût inférieur à celui d’un salarié.
  • Bénéficier d’un regard neuf, d’une créativité forte et d’une flexibilité élevée en termes d’horaires.
  • Entretenir une relation directe avec son prestataire, plus pratique et moins coûteuse qu’une agence d’intérim ou une société de services.
  • Trouver immédiatement un collaborateur disponible, sans procédure de recrutement ni tracasseries administratives.
  • Pouvoir mettre fin à la collaboration sans préavis ni formalité sitôt la mission accomplie.
     

Sur le plan pratique

Selon le domaine d’activité, le niveau d’expertise et le volume de travail commandé, le taux horaire s’étend de 30 à 150 € HT.
Devis, contrat, facturation… La prestation d’un free lance est, pour votre entreprise, un achat comme un autre. Le règlement s’effectue au terme de la mission ou à la fin de chaque mois s’il s’agit d’une prestation de longue durée.
Opérant en général à l’extérieur (à son domicile, dans un espace de coworking ou dans ses propres locaux professionnels), un free-lance peut aussi être amené à intervenir chez son client.
Il est rémunéré soit au forfait, soit au temps passé.
 

Comment dénicher son collaborateur ?

Plusieurs plateformes de mise en relation entre entreprises et freelances existent, le plus souvent gratuites pour le client. Commissionnées par le travailleur indépendant, elles peuvent, sur demande, se charger de la gestion des devis, de la facturation et même proposer un service de paiement en ligne, par virement ou carte bancaire.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.