Optimiser vos excédents de trésorerie

 
31/03/2011
Optimiser votre trésorerie
Pourquoi optimiser vos excédents de tresorerie ?

Votre entreprise a dégagé des bénéfices et vous vous demandez que faire de ce surplus d'argent.

En priorité, vous devez garder suffisamment de liquidités pour faire face à vos engagements financiers à court et moyen terme. On peut estimer à 3 mois de tresorerie la marge suffisante à conserver pour remplir ses obligations et prévoir certains impondérables.

Mais s'il vous reste des liquidités dépassant cette enveloppe de 3 mois, il est important de faire fructifier cet argent en trouvant un subtil équilibre entre :

  • Une gestion prudente
  • Un rendement efficace

Rappelez-vous la règle de base des fiscalistes et des banquiers : il ne faut pas laisser dormir sa tresorerie.

 
Les placements à court terme
  • Les dépôts à vue

Il s'agit de comptes courants rémunérés ou non. Privilégiez évidemment ceux qui le sont. Les fonds peuvent être retirés entièrement ou partiellement à tout moment. Les taux sont généralement faibles (1 %).

Attention : les banques imposent souvent l'achat de services associés (assurance, cartes de crédit).
 

  • Les OPCVM (FCP ou SICAV)

Autrement appelés « fonds de tresorerie », ils ont une performance stable puisqu'ils sont indexés sur l'évolution des taux de marché monétaire. Les OPCVM assurent une rémunération régulière au jour le jour variant entre 1 % et 2 %. L'argent peut être facilement débloqué. Ce type de placement est particulièrement adapté pour placer des excédents de tresorerie de quelques jours à quelques mois. Il n'y a pas de seuil minimum pour en bénéficier : quelques milliers d'euros suffisent.

Chaque banque dispose de ses propres OPCVM. Le prix de chacune est très variable : de quelques centaines d'euros à quelques milliers.

Attention : certaines banques peuvent vous obliger à acheter un nombre prédéterminé d'OPCVM dès le départ : 20 par exemple.

 
Les placements à moyen terme
  • Le compte à terme (CAT)

Il s'agit d'une forme de dépôt à terme (DAT), par opposition aux dépôts à vue. C'est une somme d'argent que vous prêtez à la banque. Le placement a l'avantage d'être court, rémunéré et sécurisé puisque le taux est fixé à l'avance et qu'il ne peut pas baisser. Vous choisissez une somme d'argent unique dès le départ pour une durée de placement entre 1 mois, 3 mois, 6 mois, 1 an ou plus. Une durée de 3 ou 6 mois est particulièrement adaptée aux PME pour leur laisser une grande souplesse pour récupérer leur argent.

Les taux en vigueur sont d'environ 1 % pour 1 mois, 1,50 % pour 3 mois et 2,00-2,50 % pour 6 mois.

Les CAT ne comportent pas de frais de fonctionnement. Les intérêts sont versés à l'échéance. Par contre, vous subissez des pénalités si vous débloquez l'argent avent le terme.

Attention : le seuil minimum pour ouvrir un CAT peut être assez élevé en fonction des banques : 15 000 € par exemple.
 

  • Le certificat de dépôt négociable (CDN)

Le CDN fait partie des titres de créance négociables (TCN). C'est un placement émis par une banque dont le terme varie entre 1 jour et 1 an. Il s'adresse aux entreprises possédant des excédents de tresorerie très confortables : au minimum 150 000 €.

 

Pour résumer

Deux placements sont particulièrement adaptés aux PME en cas d'excédents de trésorerie :

  • les OPCVM à court terme
  • les comptes à terme à moyen terme

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.