Soutien psychologique : pour les entrepreneurs aussi !

 
13/10/2015
Soutien psychologique : pour les entrepreneurs aussi !

La souffrance au travail des chefs d’entreprise, bien que réelle, demeure encore trop souvent un sujet tabou. Depuis quelques années, plusieurs dispositifs ont été créés pour leur apporter un soutien psychologique.

Une souffrance avérée

Qu’ils dirigent une TPE ou une PME, tous les chefs d’entreprise sont confrontés aux mêmes situations :

  • charge de travail importante, génératrice de stress et réduisant considérablement la vie de famille ;
  • solitude face à la décision, impossibilité de déléguer ou d’évoquer ses doutes avec son conjoint comme avec ses partenaires (fournisseurs, clients ou encore banques) ;
  • incertitude permanente quant au remplissage du carnet de commandes et à l’avenir de l’entreprise.

Depuis 2011, l’observatoire Amarok étudie la santé des dirigeants de PME. Ses conclusions sont édifiantes : pathogènes et anxiogènes, ces situations causent une fois sur deux des troubles physiques (insomnies, problèmes cardiovasculaires, voire maladies de peau), mais aussi psychologiques, quand l’entreprise connaît en plus des difficultés financières.

Sortir de la spirale des « 4D »

Dépôt de bilan, divorce, dépression, décès : cette spirale bien connue conduirait chaque jour deux entrepreneurs au suicide. Si tous ceux qui rencontrent des difficultés n’attentent heureusement pas à leurs jours, il n’en demeure pas moins que les situations de détresse psychologique sont difficiles à surmonter sans aide.

Or, reconnaître ses faiblesses n’est pas dans notre culture. Alors qu’aux États-Unis ou dans les pays nordiques, l’échec est considéré comme formateur, en France, il est systématiquement stigmatisé. Résultat : soucieux de ne laisser paraître aucune faille, les entrepreneurs retardent trop souvent la mise en œuvre de mesures susceptibles de sauver leur affaire, et d’alléger la charge qui pèse sur leurs épaules.

Comment faire ?

Plusieurs dispositifs ont été créés pour venir en aide aux entrepreneurs.

  • Le Centre d’information sur la prévention des difficultés des entreprises (CIP)

À travers ses 67 antennes régionales, le CIP déploie progressivement un service d’aide technique et psychologique aux dirigeants de TPE, entièrement gratuit. Ses équipes de bénévoles sont composées d’experts-comptables, d’avocats, de commissaires aux comptes, d’anciens juges, de consultants et de psychologues.

  • Le dispositif APESA (Aide psychologique pour les entrepreneurs en souffrance aiguë)

Proposé par les Chambres de commerce et mis en place dans les tribunaux de Commerce, le dispositif APESA est gratuit et disponible dans de nombreuses régions. Destiné aux entrepreneurs en détresse psychologique engagés dans une procédure collective, il vise à les mettre en relation avec un psychologue, dans un délai maximum de 48 heures.

  • Le réseau de l’association ECTI

Composé de seniors bénévoles, le réseau ECTI propose un accompagnement pour développer son activité ou surmonter ses difficultés. Il regroupe 3 000 adhérents, répartis entre 83 délégations locales.

  • L’association EGEE

Composée d’anciens décideurs bénévoles, l’association EGEE vient en aide aux entrepreneurs, créateurs ou repreneurs d’entreprises en difficulté. L’accompagnement dure entre un et trois ans.

  • La Fondation « Entrepreneurs en détresse »

Créée par le dirigeant de SOS Entreprises, cette Fondation fédère des experts bénévoles pour prévenir l’exclusion des TPE en difficulté et leur apporter des solutions. Un numéro d’urgence, accessible 24h/24, a été mis en place : 06 15 24 19 77.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions