Skip to main content

Téléphone au volant, détecteur de radars : quelles sanctions ?

Un décret publié au Journal officiel instaure dès aujourd'hui de nouvelles sanctions pour les automobilistes en infraction. Ces contraventions renforcées concernent l'usage du téléphone au volant, les détecteurs de radar et le franchissement de la bande d'arrêt d'urgence.

Téléphone au volant

La loi prévoit des sanctions pour l'usage du téléphone portable au volant : la sanction est de 135€ d'amende et 3 points retirés. Les oreillettes, écouteurs et casques sont aussi interdits.

Depuis le 22/05/2020, un retrait de permis est possible si une autre infraction au Code de la route est constatée simultanément, en plus du téléphone au volant, par les forces de l'Ordre. Une rétention du permis immédiate sera possible suivie d'une suspension de permis pouvant aller jusqu'à 6 mois.

Avertisseur de radar

Si vous êtes en possession d'un avertisseur de radars ou d'un GPS indiquant l'emplacement des radars, il vous faut impérativement les mettre à jour. Ils doivent désormais indiquer les zones de dangers et non plus la situation exacte des radars. Faute de quoi, il vous en coûtera 1500 € et un retrait de 6 points de permis. Le ministère de l'Intérieur fournira dans le courant du mois de janvier une carte de ces zones dangereuses aux fabricants.

Bande d’arrêt d’urgence

Sur autoroute, la punition est sévère en cas de chevauchement ou de franchissement de la bande d’arrêt d’urgence : 135 € et 1 point de permis. En cas de circulation illicite sur la bande d’arrêt d’urgence, le tarif de l'amende s'élève à 135 € et 3 points de permis.

Notez enfin qu'en cas de non-conformité d'une plaque d'immatriculation, sur une auto comme sur un deux roues,  la sanction est de 135€.

Source :

A lire aussi :

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.