Skip to main content
Quel sport pratiquer avec son chien ?

Quel sport pratiquer avec son chien ?

Nous savons qu'il est important pour les chiens de faire régulièrement de l’exercice. Faire du sport avec eux est à la fois un bon moyen de rester en forme et l’occasion de pratiquer des activités ensemble afin de créer des liens.

« Il existe des activités physiques à faire avec votre chien quelle que soit sa race », explique Caroline Wilkinson, spécialiste diplômée du comportement animal et fondatrice du site britannique Barket Place, consacré au dressage de chien. « Il suffit de trouver celle qui lui convient le mieux. »

Au moment de choisir une activité, prenez donc en compte la race de votre chien. « Par exemple, les chiens au museau aplati (brachychéphales), comme les carlins ou les bouledogues, auront du mal si vous choisissez de courir, surtout quand il fait chaud, » précise la spécialiste du comportement animal. La course peut aussi affecter la colonne vertébrale des chiens allongés, comme les teckels ou les welsh corgis.

Quelles que soient les capacités de votre fidèle compagnon, voici quelques idées pour faire du sport avec votre chien et vous amuser tous les deux !

Le canicross

Il s'agit d'un un sport athlétique qui associe un coureur à pied et son chien attaché à sa ceinture avec un équipement spécifique pour effectuer le même effort physique.

On pourrait dire que le canicross est le croisement entre la course à pied, le trail, et une balade en plein air avec son chien.

En terme d'équipement, le chien porte un harnais adapté à la course, c'est-à-dire qui n'exerce pas de blocage sur ses épaules et pattes avant. Il est attaché par une laisse amortisseur : une ligne solide, avec un amortisseur intégré permettant d’absorber les chocs de la course à pied avec son chien. Cette laisse reliée à la ceinture ou au baudrier porté par son maître pour amortir les chocs et protéger le bas du dos des à coups.

Les canitrails et les courses d’obstacles

Ces dernières années, l'organisation de canitrails et de courses d’obstacles avec des chiens est devenue de plus en plus populaire, et ça se comprend ! Avec des illuminations, des piscines à boules, des tunnels et des structures gonflables, c'est une façon amusante pour les chiens comme pour leurs maîtres d'augmenter leur rythme cardiaque. « Pour les chiens, c'est une façon différente de faire de l’exercice qui change d'une course classique », explique Caroline Wilkinson, car ils utilisent des muscles qu’ils n’ont pas l’habitude d'utiliser, et « cela représente aussi un défi mental pour eux. »

Cependant, avant de vous lancer, prenez en compte le tempérament et la race de votre chien. « Durant ces événements, il y a beaucoup d’autres chiens. Vous devez donc être sûr que le vôtre aime être entouré de ses congénères », remarque la spécialiste. « Il est également important d'effectuer des échauffements et des exercices de récupération, et de vous assurer que vous ne poussez pas votre chien au-delà de ses capacités physiques. » Suivez ces conseils si vous commencez à courir avec votre chien.

Des événements de ce genre sont organisés un peu partout dans le monde. Voici quelques exemples.

En France :

Le site de la Fédération française des sports et loisirs canins en répertorie un grand nombre.

À l’étranger :

Outre les canitrails et les courses d’obstacles, il existe plein d'autres façons de faire du sport avec votre chien comme partir en randonnée à pied ou faire du VTT, en forêt ou en montagne. Et pour travailler son agilité, lancez-lui un frisbee.

Le yoga

Vous n’y aviez peut-être pas pensé mais votre chien peut vous accompagner lors d’une séance de yoga. « Le yoga canin a trois bienfaits », explique la spécialiste. « Il permet de renforcer et d'étirer les muscles ; il favorise le calme car il sollicite le système nerveux parasympathique (responsable des fonctions involontaires de l'organisme comme la digestion ou la croissance) ; et enfin, il améliore la capacité des chiens à communiquer entre eux. »

Parmi les postures de yoga faciles que vous pouvez essayer avec votre chien, il y a la bien nommée posture « du chien tête en bas », les rotations de la tête et les étirements des membres. De plus, ajoute Caroline Wilkinson, « les chiens sont capables de faire eux-mêmes beaucoup de mouvements et d’étirements sans que nous ayons besoin d’intervenir sur leurs membres. Donc aucun risque de leur faire mal en les manipulant. »

Contrairement à ce que vous pouvez penser, il est facile de se lancer : il y a de plus en plus de cours de yoga canin ainsi que des livres et des tutos en ligne sur le sujet pour vous aider.

Le HIIT

Le HIIT (High Intensity Interval Training, un acronyme anglais qui signifie "entraînement fractionné de haute intensité", consiste à faire augmenter de façon intense votre rythme cardiaque sur de courtes périodes entrecoupées de pauses rapides. En plus d'être une manière efficace de se dépenser physiquement, cette méthode favorise notamment la santé cardiovasculaire, la perte de poids et la baisse de la tension artérielle.

Évidemment, votre chien ne va pas faire un star jump (saut en étoile) ou un burpee (enchainement d'exercices de musculation), mais il peut faire des exercices courts et intenses en même temps que vous. Par exemple, lancez-lui une balle et comptez combien de pompes ou de burpee vous pouvez faire jusqu'à ce qu'il vous la rapporte. Vous pouvez aussi jouer au tir à la corde avec sa corde préférée, ou encore courir avec lui pendant une minute puis marcher pendant 20 secondes et recommencer.

Comme il s'agit d'un entraînement très exigeant, vérifiez auprès de votre vétérinaire avant d’en faire votre routine. Certains chiens n’auront pas le profil adapté à cause de leur âge, leur race ou leur état de santé. De plus, « comme nous, eux aussi ont besoin d’un bon échauffement et d’une séance de récupération », explique Caroline Wilkinson. Il vaut mieux éviter de faire trop d’exercices avec des départs/arrêts trop brutaux car cela « impacte fortement l'avant du corps de votre chien. »

Le frisbee

Jouer au frisbee avec son chien est un activité très complète qui lui permet de pratiquer le saut et la course de manière ludique. Mais attraper un frisbee en vol n'est pas instinctif est nécessite un temps d'apprentissage. Votre chien doit déjà savoir rapporter un objet, il faut donc commencer par la balle. Et si cela lui plait, l'avantage de ce petit disque est de voler beaucoup plus loin et donc de faire courir votre chien sur de plus longues distances, en devant se concentrer et sauter pour attraper sa proie.

Choisissez un frisbee adapté à la mâchoire canine : le plastique doit être mou et souple pour ne pas se casser. Il en existe toute sorte de taille en vente en animalerie et sur internet.

4 étapes pour apprendre à votre chien à jouer au frisbee :

  • familiarisez-le avec l'objet en faisant semblant de le lancer ou en encore lui présentant pour qu'il l'attrape dans vos mains ;

  • faites rouler le frisbee au sol sur la tranche pour l'inciter à courir après et l'attraper au sol ;

  • courez avec le frisbee en main en invitant votre chien à l'attraper l'objet en mouvement et hors de portée ;

  • lancez le frisbee sur de petites distances en lui demandant de le rapporter.

Les activités d’automne

Pour des activités physiques moins intenses avec votre chien, vous pouvez envisager de longues promenades en forêt en automne pour admirer les jolies couleurs des feuilles. Vous pouvez aussi en profiter pour ramasser des champignons (attention, si vous n'êtes pas sûr s'ils sont comestibles, demandez à votre pharmacien). Votre chien sera ravi de courir et jouer dans les feuilles mortes. Vous pouvez aussi vous promenez avec des amis et leurs chiens dans la campagne pour ramasser des pommes ou des noix sauvages. Attention à vous assurer que vous ne pénétrez pas sur une propriété privée.

L’automne se prête aussi parfaitement au tourisme avec votre chien. Il y a moins de monde qu’en été et vous pourrez visiter tranquillement des villes ainsi que des sites touristiques où les chiens sont autorisés (musées, parcs et jardins, grottes, etc.). Vous pouvez trouver des idées sur le site emmenetonchien.com.

En automne ou en hiver, on ne pense pas forcément à la natation, pourtant certaines races de chiens ne craignent pas le froid et peuvent nager en toutes saisons dans les espaces naturels (mer, lac et rivière). C'est le cas du terre-neuve, du golden retriever ou encore de l'épagneul breton. « La natation est une activité qui a peu d’impact négatif sur le corps des chiens », explique Caroline Wilkinson, qui précise que les activités aquatiques sont particulièrement adaptées et conseillées notamment « aux chiens qui se remettent de blessures graves et s’efforcent de reconstruire leur musculature. »

 

À lire aussi : Nos conseils pour commencer à courir avec votre chien

Sources : Jouer au frisbee avec son chien

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.