Skip to main content
chien-chat-coup-chaleur

Comment protéger vos chats et chiens de la chaleur ?

À la belle saison, la montée des températures et les épisodes de canicule peuvent être difficiles à supporter pour vos animaux, voire mettre leur santé en danger. Le point sur ce qu’il vous faut savoir pour repérer un coup de chaleur chez votre chat ou votre chien et lui venir en aide.

Pourquoi vos animaux sont-ils sensibles à la chaleur ?

Si les chats tolèrent mieux la chaleur que les chiens, les compagnons à quatre pattes ne sont pas aussi bien armés que leurs maîtres pour s’adapter à l’élévation du mercure. Ils transpirent moins que l’être humain. En effet, le chien et le chat évacuent exclusivement la chaleur par les coussinets et la gueule. Ils doivent réguler leur température corporelle principalement via la respiration ce qui leur demande beaucoup d’efforts.

Face à une forte chaleur, ils risquent donc de s’épuiser et peuvent souffrir de défaillances cardiaques et respiratoires. Dans le pire des cas, un coup de chaleur peut s’avérer mortel.

Il survient généralement si l’animal est maintenu dans un environnement trop chaud et/ou trop humide – notamment dans l’habitacle d’une voiture, même vitres ouvertes – en cas d’importants efforts physiques, ou encore s’il ne peut pas réguler normalement sa température (parce qu’il porte une muselière par exemple).

À savoir. Tous les animaux ne sont pas égaux face à la chaleur. Les jeunes et les vieux y sont plus sensibles, tout comme ceux souffrant d’obésité, de maladies ou encore certaines races à museaux plats (bouledogue, boxer, carlin).

Comment repérer un coup de chaleur ?

Chez le chat, le halètement, moins habituel que chez le chien, est en soi un signe d’inconfort important. Chez les canidés, c’est le cas s’il devient permanent et rapide.

Des muqueuses qui rougissent voire deviennent violacées sont également un signal d’alarme.

Le coup de chaleur peut aussi entraîner une salivation importante, la formation de mousse dans la gueule. Il s’accompagne parfois de vomissements ou de convulsions.

Si votre animal semble sonné ou désorienté, cela doit aussi vous alerter.

Comment réagir en cas de coup de chaleur ?

D’abord, vous devez faire en sorte de rapidement retirer votre animal de l’environnement ayant suscité sa montée en température, de le placer à l’ombre et dans un endroit ventilé.

Il faut ensuite chercher à faire baisser progressivement sa température en le plaçant dans un bain ou en le douchant. Veillez cependant à ne pas provoquer de choc thermique : l’eau utilisée ne doit pas être trop froide au début.

Appelez le vétérinaire. Un coup de chaleur est une urgence vitale et une consultation s’impose. Le vétérinaire pourra alors poursuivre le refroidissement de votre animal, traiter les conséquences du choc (œdème cérébral, troubles de la coagulation sanguine) et surveiller l’évolution de son état.

Comment prévenir les coups de chaud ?

Pour éviter le coup de chaleur, veillez à ce que votre animal puisse toujours accéder à un espace relativement frais et ombragé. Assurez-vous qu’il dispose d’eau fraîche toute la journée et adaptez son activité en période de canicule. Il peut être nécessaire d’empêcher votre chat de sortir aux heures les plus chaudes et de promener votre chien en début ou en fin de journée.

Vous pouvez également rafraîchir régulièrement vos compagnons avec des linges humides ou investir dans des tapis rafraîchissants, conçus pour accélérer l’évacuation de la température.

Sources

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.