Skip to main content

Les griffures de chat et morsures de chien sont-elles dangereuses ?

Chaque année, plusieurs milliers de personnes sont victimes de griffures ou de morsures de chien ou de chat. Si les blessures peuvent parfois sembler superficielles, elles ne sont pas à prendre à la légère. Quels sont les risques encourus et les réflexes à adopter ? On fait le point.

Plusieurs milliers d’accidents chaque année

Vous avez été mordu par un chien en faisant votre jogging ? Votre enfant est revenu avec des griffures de chat au visage ? Ces accidents sont malheureusement fréquents. On en recense plusieurs milliers en France chaque année. Il suffit par exemple qu’un chat ait peur ou qu’un chien se sente agressé sur son territoire pour qu’ils sortent les griffes ou les crocs.

Soyez vigilant. La grande majorité des morsures ou griffures proviennent des animaux domestiques, parfois même de l’animal du foyer. Ne laissez pas votre jeune enfant sans surveillance avec un animal, même s’il le connaît : un enfant n’a en effet pas conscience du danger et ne sait pas forcément reconnaître les signes d’agressivité.

Quels sont les risques en cas de morsure ?

Les conséquences sanitaires d’une griffure et d’une morsure sont souvent bénignes, mais elles ne doivent cependant pas être prises à la légère. Une morsure profonde peut en effet endommager des parties non-visibles, comme des tendons ou des nerfs. Ces blessures peuvent également entraîner des maladies infectieuses transmises par des germes contenus dans la salive de l’animal : staphylocoques, streptocoques, pasteurellose, bacille tétanique (tétanos), virus de la rage…

Quels sont les dangers liés aux griffures du chat ?

Selon l’Assurance maladie, un tiers des personnes griffées par un chat développent une infection. La plus courante est la maladie dite « des griffes du chat ». Elle se manifeste une à trois semaines après la griffure par de la fièvre et un gonflement des ganglions lymphatiques. Les enfants et les jeunes adultes y sont particulièrement sensibles.

Si l’on guérit généralement rapidement et sans séquelles de ces infections, des complications infectieuses peuvent survenir si la plaie n’est pas désinfectée à temps. Dès les premiers symptômes (apparition de rougeurs, de ganglions, de maux de tête…), il est conseillé de consulter son médecin traitant.

Quels sont les premiers gestes à réaliser en cas de morsure ou de griffure ?

Après avoir été griffé ou mordu, il est essentiel d’agir rapidement pour éviter les complications. Dans un premier temps, nettoyez la plaie abondamment avec de l’eau et du savon avant de la sécher. Appliquez ensuite une solution antiseptique et couvrez la plaie avec un pansement stérile. Il est possible de prendre un antalgique en cas de douleur. Dans les jours qui suivent, nettoyez et désinfectez la plaie quotidiennement. Pensez également à prendre régulièrement la température de la personne blessée pour vérifier l’apparition de fièvre.

En cas de saignement abondant ou si la morsure est profonde, contactez les numéros d’urgence (le 15 en France, ou le 112 dans n’importe quel pays de l’Union européenne). Selon la gravité de la blessure, une prise en charge chirurgicale pourra être nécessaire.

Bon à savoir. Dans la mesure du possible, notez l’heure de la morsure. Le temps entre l’accident et le traitement est en effet une donnée importante pour le médecin.

Que faire si le carnet de vaccination n’est pas à jour ?

Après une morsure, et plus encore si l’animal est un chien ou un chat errant ou inconnu, il est indispensable de vérifier dans votre carnet de santé que vos vaccins sont à jour. Dans le cas contraire, consultez un médecin dans les 48 heures ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche. Au besoin, une injection d’immunoglobulines tétaniques (protéines ayant des fonctions d’anticorps et utilisables à titre curatif ou préventif) sera envisagée ainsi qu’une revaccination.

Que faire en cas de surinfection ?

Douleurs, rougeurs, gonflement de la plaie… les surinfections bactériennes sont fréquentes après la blessure. Et généralement associées à de la fièvre. Si vous vous sentez mal dans les jours qui suivent, consultez sans attendre votre médecin. Il pourra, au besoin, vous prescrire un traitement antibiotique, notamment si la morsure se situe au visage ou aux extrémités (pieds, mains…).

Important. Si vous êtes une personne immunodéprimée ou atteinte de maladie chronique comme le diabète, il est indispensable de consulter votre médecin traitant.

Source :

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.