Skip to main content
Soleil et prévention : protégez votre peau pendant vos vacances d’été !

Soleil et prévention : protégez votre peau pendant vos vacances d’été !

Quels sont les risques liés au coup de soleil ? Comment protéger votre peau ainsi que celle de vos enfants ? Retrouvez tous nos conseils pour profiter du soleil sans abîmer votre capital santé.

Bronzer, oui, mais brûler, non ! Cet été, si vous prévoyez de vous exposer au soleil, prenez vos précautions. Quels sont les risques liés au coup de soleil ? Comment protéger votre peau ainsi que celle de vos enfants ? Retrouvez tous nos conseils pour profiter du soleil sans abîmer votre capital santé.

Le coup de soleil, c’est quoi ?

Après quelques heures passées au soleil sans protection, votre peau est rouge et douloureuse : pas de doute, vous souffrez du coup de soleil. Traduction : votre peau a été brûlée par les rayons ultraviolets (UV).

Il existe différents degrés de brûlure selon le type de peau, la durée et l’intensité de l’exposition au soleil. Plus votre peau est pâle, plus les risques d’attraper un coup de soleil (accompagné de cloques et d’un malaise général) sont élevés.

Quels sont les effets d’un coup de soleil sur votre santé ?

Le coup de soleil est une brûlure et non une rougeur superficielle ! Douloureux, il peut rendre le port de vêtement insupportable et vous empêcher de dormir. Sous ses formes les plus graves, il se manifeste par l’apparition de cloques et d’un décollement de la peau. Il peut également s’accompagner d’une insolation (un coup de chaleur provoquant fièvre, fatigue, évanouissement…) ou d’une déshydratation.

À plus long terme, les coups de soleil répétés provoquent un vieillissement prématuré de la peau, qui se relâche. Ils favorisent surtout l’apparition des cancers de la peau, dont le très dangereux mélanome.

Évitez donc de surexposer votre peau et protégez-la ainsi que celle de vos enfants : les brûlures durant l’enfance font le lit des cancers de la peau 20 ans plus tard...

Coup de soleil : quand consulter ?

Les coups de soleil modérés se soignent généralement par l’application de crèmes apaisantes ou anti-brûlures (type Biafine). En revanche, si le coup de soleil s’accompagne de cloques, d’un malaise général, d’une fièvre, de maux de tête intenses ou d’une douleur vive, consultez un médecin rapidement.

Comment vous protéger ?

  • Évitez toute exposition aux heures les plus chaudes, c’est-à-dire entre 12h et 16 h durant l’été. De manière générale, mieux vaut s’installer à l’ombre et se mettre au soleil de temps en temps (et non l’inverse !). Pensez à vous hydrater régulièrement.
  • S'habiller reste le meilleur moyen de protection contre le soleil : de nombreuses études ont démontré la relative inefficacité des crèmes solaires comparativement au port de vêtements. Couvrez-vous avec un tee-shirt, un chapeau et des lunettes de soleil. Appliquez ensuite de la crème solaire sur les parties de votre corps qui restent découvertes, en privilégiant l’écran total (protection maximale).
  • Choisissez des crèmes solaires adaptées à votre peau et non nocive. Appliquez une crème avec un indice de haute protection SPF 30 au minimum, et renouveler l'application régulièrement et généreusement. Privilégiez les crèmes comportant des filtres minéraux, beaucoup moins nocifs pour votre peau, l'environnement et les milieux marins que les filtres chimiques. Evitez les produits dont la composition contient des nanoparticules : on peut retrouver la mention [nano] à la suite d’un ingrédient de la liste. Cela signifie que l'ingrédient en question est présent sous forme nanométrique et donc dans une taille infiniment petite. Ces particules seraient toxiques par inhalation et capables de passer la barrière de la peau pour pénétrer dans l'organisme.
  • Pensez à l'environnement ! Des alternatives écologiques existent pour éviter de polluer les océans de crèmes solaires. Certaines marques bannissent désormais certains composants nocifs et garantissent ainsi un respect de l'environnement aquatique. 

Sources :

UFC Que choisir - Guide d'achat crème solaire 

National Geographic - crèmes solaires, quelles alternatives écologiques ?

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.