Chères obsèques ! (Etude UFC Que Choisir)

 
26/10/2011
Chères obsèques

Peu avant la Toussaint, UFC Que Choisir a rendu public les résultats d'une étude sur le coût des obsèques en France. Elle révèle que les devis standardisés ne sont pas encore devenus la norme chez les professionnels du funéraire, et que les frais d'obsèques restent élevés : un peu plus de 3.000 euros en moyenne.

Le devis standardisé peine à s'imposer

Près de 6 mois après l'entrée en vigueur d'un arrêté* fixant un modèle de devis obligatoire, l'enquête (réalisée en juin dernier auprès de 997 magasins funéraires) montre que dans 18% des cas aucun devis n'est fourni et que seuls 3% des devis respectent le modèle standardisé (39% y répondant partiellement). Ce qui s'explique sans doute par l'absence de sanctions en cas de non respect de l'obligation de transparence prévue par les textes.

Un coût qui varie entre 1 300 et 6 101 euros

L'étude d'UFC Que Choisir fait ressortir que le coût total moyen des obsèques, hors caveau et concession, s'établit en 2011 à 3098 euros. Mais la facture globale peut varier de 1300 euros pour le plus économique à 6101 euros pour le devis le plus onéreux.

Ces écarts sont dus à diverses prestations « non obligatoires » mais également à des opérations surfacturées. Ainsi, pour les formalités administratives qui sont des opérations standardisées, la facture varie entre 110 et 263 euros. Pour les soins de conservation, la fourchette va de 280 à 365 euros. Le prix du cercueil varie lui de 950 à 1.300 euros et la chambre funéraire de 250 à 400 euros.

L'incinération n'est pas forcément plus économique

Dernier constat : alors que 30% des funérailles donnent lieu à une crémation, chiffre qui a doublé en 10 ans, elle n'est pas forcément plus économique que l'inhumation. Lorsque la crémation est proposée, dans 36% des cas, les devis sont plus chers.

Rappelons que les prestations requises par la loi se résument à un cercueil de 22 mm d'épaisseur - 18 mm pour une crémation -, une garniture étanche, quatre poignées, une plaque d'identification et un véhicule agréé pour le transport du défunt.

* Un arrêté ministériel exige depuis août 2010 des devis transparents
   et lisibles de la part des opérateurs funéraires

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions