Skip to main content
2021-11/jeuxvideos.jpg

Jeux vidéo : bons ou mauvais pour les enfants ?

Le temps d’écran des enfants et des adolescents a augmenté durant le confinement, c’est ce que confirme une étude menée par l’Observatoire national de l'activité physique et de la sédentarité (ONAPS). Cependant, si certains jeux ne sont pas recommandés, d’autres pourraient être bons pour leur développement. Découvrez pourquoi.

Être conscient des risques liés à la pratique des jeux vidéo chez l’enfant

Un sondage du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) estime que 96 % des jeunes de 10 à 17 ans jouent aux jeux vidéo sur une console, une tablette, un smartphone ou un ordinateur. 

Certains contenus de jeux vidéo ne sont pas adaptés à l’âge et à la sensibilité des enfants. Pour vous aider, le système de classification paneuropéen PEGI donne des indications claires, à l'aide d'icônes, sur la nature des contenus et l’âge minimum requis pour jouer. 

Generali_Video Games_Mini Graphics_09.09.21.jpg

De manière générale, les jeux violents ont un effet néfaste sur le comportement des plus jeunes. Cela peut, entre autres, les rendre plus agressifs et plus anxieux. À titre informatif, Assassin's Creed, un jeu populaire, est déconseillé avant l’âge de 18 ans. Fornite, un jeu très prisé des préadolescents, convient aux enfants à partir de l’âge de 12 ans.

Avant de vous procurer un jeu, prenez le temps d’éplucher les avis de magazines spécialisés et consultez d’autres parents. Et surtout, fiez-vous à votre bon sens. Vous connaissez votre enfant, sa maturité et savez ce qui est bon pour lui.  

Privilégiez les jeux vidéo constructifs plutôt que ceux qui n’ont aucun objectif particulier. Des jeux tels que Candy Crush ou Animal Crossing ont un faible intérêt pédagogique. Ils favorisent même les comportements addictifs.

Par ailleurs, le jeu vidéo peut avoir un impact négatif sur la santé physique et les résultats scolaires. L'enfant peut passer beaucoup de temps à jouer et délaisser les activités hors écran telles que les devoirs et le sport, pourtant nécessaires à son équilibre et à sa santé. Si vous constatez que vos jeunes adoptent ce type de comportement, rappelez-leur leurs obligations et encouragez-les à pratiquer une activité physique régulière. Rappelons que même quand le jeu vidéo implique des mouvements physiques, cela ne remplace en aucun cas une sortie à l'extérieur.

Enfin, jouer aux jeux vidéo avant l’heure du coucher peut nuire au sommeil de l’enfant et de l’adolescent. En effet, la lumière bleue des écrans n’est pas favorable à l'endormissement. Encouragez-le plutôt à pratiquer une occupation calme et propice au sommeil. 

Utiliser les jeux vidéo pour enfants à des fins éducatives 

De nombreux jeux éducatifs, ludiques et pédagogiques adaptés à chaque tranche d’âge sont disponibles sur le marché. Privilégiez ceux qui stimulent les capacités cognitives et créatives. L’univers du jeu vidéo propose notamment des jeux stratégiques et ludopédagogiques. Certains sont complexes et font appel à des aptitudes spécifiques : logique, résolution de problème, mémoire, psychomotricité, repérage dans l’espace, rapidité d’exécution, etc. Ces apprentissages sont utiles dans d’autres sphères de la vie telles que les études. 

Pour les plus grands, Civilization, déclinaison du jeu de société, et Minecraft sont de bonnes options. Pour les plus petits, Adibou, un jeu ludo-éducatif, est un bon moyen d’apprendre les mathématiques, la lecture et de nouvelles langues de manière ludique. 

Le jeu en ligne a aussi des avantages. Il fait d’ailleurs partie des activités encouragées par l’Organisation mondiale de la santé pour maintenir le lien social en période pandémique. En effet, cette occupation a souvent permis aux enfants de retrouver leurs amis le temps d’une partie. 

Les jeux vidéo ont un impact positif sur l’estime de soi, la sociabilité, l’esprit d’équipe. En jouant en ligne, les enfants interagissent et travaillent dans un but commun pour gagner le jeu. Ils reçoivent donc les encouragements et la reconnaissance de leurs coéquipiers, ce qui est excellent pour la confiance en soi. Et, jouer aux jeux vidéo enseigne également la persévérance, qualité nécessaire pour atteindre un niveau supérieur au cours d’une partie. 

Generali_Video Games_Mini Graphics_09.09.212.jpg

Favoriser une pratique saine des jeux vidéo chez votre enfant

Quelle que soit votre opinion sur le sujet, les jeux vidéo sont bel et bien présents dans la vie de vos enfants. Cependant, vous pouvez encadrer l’utilisation qu’ils en font. Cela est même nécessaire. En effet, un usage excessif des écrans peut nuire au bon développement des enfants, selon la Mission ministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Commencez par limiter leur temps d’écran. 

Generali_Video Games_Mini Graphics_09.09.213.jpg

Tout est question d’équilibre. Enseignez à vos enfants la modération, de manière à éviter le développement d’une addiction aux jeux vidéo. Proposez-leur, de temps à autre, une alternative au jeu vidéo, notamment un jeu de société, de la lecture, une occupation créative et manuelle ou encore une activité physique et sportive à l’extérieur. 

Concernant le choix de jeux, privilégiez ceux en phase avec les valeurs que vous souhaitez leur transmettre et qui aident à développer certaines aptitudes intellectuelles

Par ailleurs, votre gamer (nom donné aux passionnés de jeux vidéo) en herbe vous réclamera peut-être un casque. Certes, cet accessoire est confortable pour ses oreilles et les vôtres, mais il vous empêche d'être à l'écoute des échanges entre participants. Restez vigilants, car au cours d'une partie, des joueurs de tous âges se côtoient et le langage est parfois inapproprié

Exercez le contrôle parental sur les différents appareils de la maison. Vous éviterez ainsi que votre enfant soit exposé à des publicités non appropriées à son jeune âge, notamment sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Vous l’aurez compris, les jeux vidéo peuvent avoir des retombées positives sur l’enfant. Néanmoins, pour en retirer des bénéfices, ils sont à consommer avec discernement et modération.

 

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.