Un portail pour connaître le niveau des loyers de son agglomération

 
29/03/2016
Mieux connaître les loyers pratiqués dans sa commune

Vous souhaitez connaître le niveau de loyer pratiqué dans votre ville ou votre quartier ? C’est désormais possible en consultant le portail web créé par l'ANIL (Agence nationale pour l'information sur le logement). 

L’ANIL vient de mettre un nouveau service en ligne, les observatoires des loyers. Sa vocation ? Informer les propriétaires et les locataires sur le niveau des loyers dans leur commune. Mais aussi donner des repères aux investisseurs, aux professionnels de l’immobilier, aux organismes de financement et aux politiques.

Que trouve-t-on en ligne ?

Le portail observatoires-des-loyers.org regroupe l'ensemble des données émanant des différents observatoires locaux des loyers, comme l’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne. Cet outil se base sur les informations collectées auprès des professionnels de l'immobilier ou par voie d'enquêtes directes auprès des propriétaires et des locataires. 

Il suffit de renseigner votre catégorie de logement (maison ou appartement), son nombre de pièces, sa période de construction et son secteur géographique pour connaître les loyers médians hors charges (mensuels ou au m2) pratiqués à l’échelle de votre ville ou de votre quartier.
Ainsi, on apprend que le loyer mensuel de référence à Besançon pour un appartement de 3 pièces construit avant 1946 est de 570 €, alors que ce même loyer atteint 795 € à Nice et 1 258 € dans Paris intra-muros.

Votre ville est-elle référencée ? 

Les loyers de référence sont déjà disponibles pour 18 villes : Alençon, Arles, Besançon, Draguignan, Fréjus-Saint-Raphaël, Lille (partiellement), Lyon, Marseille, Menton, Montpellier, Nantes, Nice, Rennes, Paris, Saint-Denis de La Réunion, Sète, Toulon, Toulouse. 
D’autres agglomérations rejoindront prochainement le portail : Arcachon, Bayonne, Belfort, Bordeaux, Brest, Clermont-Ferrand, Grenoble, La Rochelle, Nancy, Nîmes, Saint-Étienne, Strasbourg.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.