Skip to main content

Reste à charge pour vos lunettes : quelles conséquences ?

Grâce à la réforme du 100 % Santé, vous pouvez accéder à une gamme de montures et de verres pris en charge intégralement par l’Assurance maladie et votre assurance complémentaire santé. Pour les autres lunettes, le reste à charge varie en fonction des garanties de votre assurance complémentaire santé.

Des lunettes sans reste à charge

Le reste à charge représente la différence entre vos dépenses de soins médicaux et vos remboursements. La réforme 100 % Santé a mis en place un dispositif « reste à charge zéro » pour faciliter l’accès aux équipements optiques.

Depuis le 1er janvier 2020, muni d’une prescription médicale, vous pouvez choisir vos lunettes chez l’opticien dans une gamme de classe A (panier 100 % Santé) sans reste à charge. Le coût de la monture et des verres est alors pris en charge intégralement par la Sécurité sociale et votre assurance complémentaire santé.

Cette gamme 100 % Santé comprend au moins 17 montures différentes (10 pour les enfants), déclinées en deux coloris. Leur prix ne dépasse pas 30 € pour les adultes et les enfants (50 € pour les moins de 6 ans). Vous avez aussi accès à des verres unifocaux ou progressifs adaptés à toutes les corrections, répondant à des exigences de confort et de qualité (amincissement des verres, traitement antireflets et anti-rayures).

Prix libres : le remboursement dépend des garanties souscrites

En dehors de la gamme 100 % Santé, vous pouvez opter pour des équipements avec des spécificités non proposées dans la classe A, par exemple le traitement anti-lumière bleue. Pour cette classe B, les prix des montures et des verres sont libres ; leur remboursement dépend des garanties de votre complémentaire santé. 

À noter : les contrats dits « responsables » – qui représentent la très grande majorité des contrats commercialisés à l’heure actuelle – limitent la prise en charge de votre monture à 100 € contre 150 € auparavant, quel que soit son prix de vente.

Vous pouvez panacher les deux offres

Vous pouvez combiner des verres du panier 100 % Santé avec une monture à tarif libre, et inversement. Les bases de remboursement de l’Assurance maladie ont nettement baissé sur les équipements à prix libres, donc vous avez intérêt à vérifier le niveau des garanties de votre complémentaire pour réduire votre reste à charge.

Important : votre opticien doit toujours vous présenter un devis indiquant les tarifs pour un équipement complet compris dans le panier 100 % Santé (monture + verres) et une offre avec un tarif libre.

Une paire de lunettes tous les deux ans

Renouveler ses lunettes est possible une fois tous les deux ans pour les adultes et enfants de plus de 16 ans. Ce délai tient compte de votre dernier contact avec l’Assurance maladie et votre complémentaire santé : si vous avez changé de lunettes le 1er mai 2019, vous attendrez le 1er mai 2021 pour une nouvelle prise en charge.

Jusqu’à 16 ans, le renouvellement peut être annuel. Il peut être réduit en cas d’évolution notable de la vue, avec une nouvelle prescription médicale. En dessous de 6 ans, il est possible tous les six mois.

Cette période ne peut être réduite, sauf en cas de forte dégradation de la vue, affection ophtalmologique ou situation médicale particulière (Code de la Sécurité sociale, article L. 165-1).

Attention : le bris de verre ou la perte de vos lunettes ne permettent pas d’anticiper la prise en charge d’un nouvel équipement avant le délai défini. Cependant, les garanties d’une assurance multirisques habitation peuvent couvrir ce type d’incident. Contactez votre assureur pour connaître l’étendue de vos garanties et savoir si vous pouvez être indemnisé.

Source :

  • Ameli

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.