Skip to main content

Trottinette électrique : règles à respecter et bonnes pratiques à suivre

Depuis plusieurs années, la trottinette électrique envahit nos villes. Léger, pratique et économique, ce nouveau moyen de transports peut s’avérer néanmoins dangereux sur la voie publique. Sécurité, assurance, obligations légales et bonnes pratiques, découvrez comment utiliser la trottinette électrique en toute sécurité.

 

Un mode de déplacement populaire mais polémique

Les trottinettes électriques ont la cote. Selon les résultats du quatrième Baromètre du marché de la micro-mobilité en France, il s'en est vendu 640 000 en 2020, soit 34 % de plus qu'en 2019. Désormais, la trottinette électrique est devenue le moyen de mobilité urbaine privilégié dans les moyennes et grandes villes. Avec plus de 2 millions d’utilisateurs en France, elle a même détrôné le vélo à assistance électrique (VAE).

Cependant, cette popularité n’est pas du goût de tout le monde. En effet, la trottinette électrique suscite de vives polémiques. En cause ? Son utilisation anarchique et dangereuse par un grand nombre d’usagers inconscients qui empruntent les trottoirs, se faufilent entre les piétons et les voitures, et grillent les feux. De plus, cet objet n’entre dans aucune catégorie, car ce n’est ni un vélo, ni une voiture, et ses usagers ne sont pas des piétons. Ces derniers ont donc le sentiment d’échapper aux lois. Pourtant, il existe bien un code de la route pour les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) depuis la rentrée 2019.

Usage des trottinettes électriques : ce que dit la loi

Depuis l’automne 2019, la trottinette électrique, tout comme l’hoverboard, le gyropode et la monoroue sont entrés dans le code de la route. La réglementation applicable aux EDP motorisés est quasiment la même que celle pour les cyclistes, avec quelques spécificités.

  • La trottinette électrique est interdite sur le trottoir (sauf si le maire l’autorise).
  • Vous devez utiliser les pistes cyclables ou, s’il n’y en a pas, circuler sur la route.
  • Vous ne devez pas dépasser les 25 km/h.
  • L’engin ne peut transporter qu’une personne à la fois.
  • Le stationnement sur les trottoirs est autorisé s’il ne gêne pas les piétons.
  • La trottinette électrique est interdite aux enfants de moins de 12 ans.
  • L’utilisation d’écouteurs ou de casque audio est interdite.
  • Vous devez porter un vêtement ou un équipement rétro-réfléchissant la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante en journée.
  • Depuis le 1er juillet 2020, votre engin doit être équipé d'un système de freinage, d'un avertisseur sonore, de feux (avant et arrière) et de dispositifs réfléchissants arrière et latéraux.
  • Vous devez obligatoirement avoir une assurance responsabilité civile.

Outre la réglementation nationale, certaines villes mettent en place leur propre réglementation locale concernant l’usage de la trottinette électrique. C’est le cas de Paris qui a décidé de brider la vitesse des trottinettes de location à 10 km/h dans plus de 700 zones. A Lyon, vous devrez garer votre trottinette sur un emplacement dédié. Même chose à Marseille qui va imposer aux usagers de trottinette électrique des zones de stationnement ainsi que la vitesse à 10 km/h dans les zones piétonnes.

En cas de non respect de ces règles, vous encourez les sanctions suivantes :

  • une amende de 35 € si vous ne respectez pas les règles de circulation ;
  • une amende de 135 € si vous roulez sur le trottoir sans y être autorisé ;
  • une amende de 1 500 € si vous dépassez les 25 km/h.

Les bonnes pratiques pour un usage responsable

Que vous utilisiez votre propre trottinette ou une trottinette électrique en libre-service, suivez ces conseils pour garantir votre sécurité et celle des autres.

  • Protégez-vous en portant un casque et des vêtements rétro-réfléchissants (comme un gilet jaune) pour être bien visible, surtout la nuit.
  • Lorsque vous utilisez une trottinette électrique en libre-service, vérifiez bien son état pour vous déplacer en toute sécurité (freins, roues, direction, etc.).
  • Conduisez prudemment en respectant tous les usagers de la voie publique.
  • Si vous devez circuler sur le trottoir, coupez le moteur et conduisez votre trottinette à la main.
  • Evitez de rouler lorsqu’il pleut car votre trottinette électrique pourrait déraper. Et préférez les surfaces bitumées aux pavés ou aux graviers.
  • N’oubliez pas que les piétons ont toujours la priorité.
  • N’utilisez pas votre téléphone lors de vos déplacements en trottinette électrique.
  • Garez votre engin correctement pour ne pas gêner la circulation sur les trottoirs.
  • Vérifiez que vous êtes bien couvert par votre assurance.
     

Bon à savoir : en tant que véhicule terrestre à moteur, votre trottinette électrique doit obligatoirement être assurée au même titre qu’une voiture ou une moto. Vous devez souscrire au minimum une assurance responsabilité civile pour couvrir les dommages que vous pourriez causer à autrui. Il est également recommandé de la compléter par d'autres garanties (couvrant par exemple le vol et vos blessures en cas d'accident). Cela est aussi valable pour les trottinettes en libre-service (vérifiez bien les conditions d’utilisation).
 

En respectant le code de la route et en suivant ces bonnes pratiques, vous parviendrez à vous faire une place sur le bitume en toute sécurité !

 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.