Sport et sports à risque

Sport et sports à risque : comment bien s’assurer ?

Si l’activité sportive en club est assez bien encadrée au niveau de la responsabilité civile, ce n’est pas le cas des accidents corporels, qui reste facultative. En outre, certains sports considérés comme « à risque » (parachutisme, course automobile, escalade… ) nécessitent une assurance spécifique.

Sport et responsabilité civile

Si vous pratiquez le football ou le badminton dans un club, celui-ci doit souscrire une assurance couvrant votre responsabilité pour les dommages que vous pouvez occasionner à des tiers. Il en est de même lorsque vous êtes licencié auprès d’une fédération sportive.

Si vous pratiquez une activité de loisir en dehors de tout club ou association, les dommages causés à autrui peuvent être couverts par la garantie responsabilité civile de votre contrat multirisque habitation. Il faut toutefois bien vérifier que le sport pratiqué n’est pas exclu par celle-ci, et le cas échéant faire étendre la garantie par votre assureur.

Les accidents corporels

S’agissant des dommages corporels que vous pouvez subir suite à un accident,  l’assurance est facultative, même si les clubs sportifs ont l'obligation d'informer leurs adhérents de l’intérêt de souscrire ce type de garanties.

Si vous pratiquez en dehors d’un club une activité sportive de loisir, vous pouvez couvrir les accidents corporels par une extension de garantie de votre contrat multirisque habitation, par un contrat spécifique (individuelle accident, assurance extrascolaire pour les enfants…), et bien sûr par une Garantie des accidents de la vie.

Les sports à risque

S’agissant des sports comportant un niveau de risque accru (escalade, VTT, plongée sous marine…), il est indispensable :

  • de vérifier votre contrat d'assurance (complémentaire santé, GAV…), pour en consulter les exclusions. Si vous n’êtes pas sûr de vos conclusions, contactez votre assureur,
  • de déclarer systématiquement la pratique d'un sport à risque à votre assureur, dès l'adhésion (ou dès que vous débutez ce sport). Il vous sera peut être proposé un avenant à votre contrat pour couvrir ces risques spécifiques.

Attention, si vous « oubliez » de déclarer votre passion pour un sport à risque à votre assureur, le sinistre survenant lors de sa pratique ne sera pas pris en charge. La liste de ces sports peut varier d’un assureur à l’autre : contactez le vôtre pour savoir si vous êtes couvert.

 

Vous pouvez choisir d’assurer, en plus de la responsabilité civile (dommages causés aux tiers), la prise en charge des frais médicaux, et / ou le versement d’un capital en cas d’accident entrainant une invalidité ou le décès.

 

Le cas de l’assurance crédit
Vous avez souscrit une assurance Décès-Invalidité dans le cadre d’un crédit immobilier ou autre prêt ? N’omettez pas de signaler la pratique de votre sport à risque ! Un supplément vous sera peut être demandé selon votre contrat et la nature du sport, mais votre couverture sera complète !

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.